Marseille : Pernod Ricard va s’installer à Euroméditerranée, « le symbole du renouveau de Marseille »

ENTREPRISE Avec la fusion de ses filiales de distributions, Pernod et Ricard vont s’installer dans le quartier des Docks, à Marseille

Adrien Max

— 

Le renouveau du quartier d'Euroméditerranée symbolisé par la tour CMA CGM (à gauche) de Zaha Hadid et la tour La Marseillaise de Jean Nouvel.
Le renouveau du quartier d'Euroméditerranée symbolisé par la tour CMA CGM (à gauche) de Zaha Hadid et la tour La Marseillaise de Jean Nouvel. — GERARD JULIEN / AFP
  • Pernod Ricard a annoncé la fusion de ses filiales de distribution et sa prochaine installation dans le quartier des Docks à Marseille.
  • Un quartier qui symbolise les besoins de l’entreprise en matière de flexibilité et de connexion avec la ville.
  • Pour Jean-Luc Chauvin, président de la CCI, ce quartier symbolise le « renouveau de Marseille en matière de développement économique ».

L’histoire d’amour entre Marseille et Pernod Ricard va continuer. Le numéro deux des spiritueux dans le monde, Pernod Ricard, a annoncé la semaine dernière la fusion de deux de ses filiales de distribution, Pernod et Ricard et son installation dans le quartier des Docks à Marseille. « Nous ne connaissons pas encore le lieu précis, nous avons soumis ce projet “reconquête” à nos instances représentatives », explique un porte-parole du groupe à 20 Minutes.

Pernod Ricard, historiquement présent dans les quartiers Nord, va rejoindre la longue liste des entreprises à s’être installés dans le quartier d’Euroméditeranée, dont la rénovation est l’une des plus grosses opérations d’intérêt national. « Ce déménagement va nous permettre d’être plus connecté avec le cœur de ville, mais aussi plus proche des consommateurs. Cela rejoint notre stratégie », avance ce même porte-parole.

« Le symbole du nouveau Marseille »

L’écosystème qui s’est développé dans le quartier depuis le début de sa rénovation offre des atouts pour Pernod Ricard. « Ce quartier est encore en pleine expansion, de plus en plus de nouvelles entreprises s’y installent ainsi que des activités tertiaires. Les immeubles modernes nous offrent plus de flexibilité, ce que nous recherchons, tout en représentant l’image du groupe avec des nouvelles façons de travailler plus collaboratives. Et les restaurants et les bars qui s’y installent offrent un cadre de vie agréable pour nos salariés », détaille-t-on chez Pernod Ricard.

Pernod Ricard va donc s’ajouter à Haribo, Homeway, Richardson ou encore la CMA CGM qui a installé son siège monde dans la tour du même nom trônant sur le littoral marseillais. Le symbole « du nouveau Marseille qui reconstruit son économie sur les terrains historiques », selon Jean-Luc Chauvin, président de la chambre de commerce et d’industrie.

Un stock loin d’être illimité

« L’image de Marseille change grâce aux efforts entrepris. Il y a l’avantage du port, de l’aéroport, mais surtout l’offre de derniers niveaux d’équipements pour le monde de l’entreprise. On est dans les standards internationaux. Et à côté de ça, il y a une offre en termes de service, de restauration et tout cela créé à la fois un attrait pour les entreprises internationales, et ces entreprises internationales créées de l’attrait pour les TPE et PME du territoire », avance Jean-Luc Chauvin.

Un succès pour ce quartier, au point que les espaces disponibles viendraient à manquer. « Quand une entreprise veut s’installer, elle se projette sur un délai de 12 à 24 mois. Si nous n’avons pas de stocks de bureau ou d’entrepôt disponibles, alors elle s’installera ailleurs. Nous sommes un peu victimes de notre succès, mais Euromed dispose encore de stocks disponibles. Dans ce genre de marché bien souvent la demande suit l’offre, il faut que les promoteurs prennent des risques », souhaitent Jean-Luc Chauvin.

Il faudra encore faire un peu de place pour « La maison de l’Anis » que souhaite ouvrir Pernod Ricard, selon nos informations. « On y présentera nos produits historiques qui sont très liés avec Marseille. Un peu sur la base d’un musée même si nous ne pouvons pas l’appeler ainsi puisqu’il s’agit d’alcool », détaille l’entreprise. Cette maison pourrait se trouver au sein du futur siège social, ou à proximité.