Nicolas Sarkozy s'exprime sur le plan de sauvetage

ECONOMIE Nicolas Sarkozy s'est exprimé sur les mesures françaises du plan de sauvetage face à la crise financière...

La rédaction de 20minutes.fr

— 

Dans une déclaration commune publiée lundi, alors que les places boursières mondiales étaient en chute libre, les dirigeants de tous les pays de l'UE ont promis de tout faire pour protéger l'épargne des particuliers et le système financier.
Dans une déclaration commune publiée lundi, alors que les places boursières mondiales étaient en chute libre, les dirigeants de tous les pays de l'UE ont promis de tout faire pour protéger l'épargne des particuliers et le système financier. — Eric Feferberg AFP
Après la réunion de l'Eurogroupe dimanche et l'accord pour la mise en place d'un plan de sauvetage face à la crise financière, Nicolas Sarkozy a présenté ses propositions ce lundi.

16h42: Christine Lagarde commence son allocution à Bercy.
«Si nous ne faisons rien, c'est le financement des ménages, c'est le financement des entreprises qui est en danger. Il faut dégripper le refinancement des banques.»

15h19 (fin du discours): Le seul choix possible, selon Sarkozy
«Le pari que nous faisons en instituant cette garantie, c'est que nous n'aurons pas à l'appliquer. Le plus grand risque aujourd'hui, c'est de manquer d'audace. Il n'y avait pas à cette heure d'autre choix raisonnable.»

15h17: Le texte passera en urgence
Le plan de sauvetage français sera soumis demain au Parlement afin d'avoir un dispositif légal d'ici à la fin de la semaine.

15h16: La carotte et le bâton
«Il ne peut pas y avoir de sauvetage sans sanction des erreurs.»

15h15: Sarkozy ne laissera aucune banque couler
«L'Etat français ne laissera aucun établissemernt faire faillite. L'Etat pourra porter directemlent sa garantie au financement d'un établissement en difficulté».

15h15: Garantie d'Etat à hauteur de 320 milliards d'euros
L'Etat apportera une garantie «payante» des prêts interbancaires jusqu'à 320 milliards d'euros et consacrera jusqu'à 40 milliards d'euros pour recapitaliser les banques qui seraient en difficulté.

15h14: Sarkozy veut relancer la machine
«La garantie de l'Etat devra servir à réalimenter la pompe du crédit et non à alimenter une thésaurisation»

15h13: 40 milliards d'euros pour recapitaliser les banques
Sarkozy annonce que l'Etat investira jusqu'à 40 milliards d'euros pour entrer au capital des banques en difficulté.

15h12: Création d'une société pour refinancer les banques
«L'Etat va apporter sa garantie aux emprunts dont les banques ont besoin pour se refinancer. Une société sera donc créée pour refinancer les banques. Les emprunts émis par sa société seront garntis par l'Etat.»

15h10: Un plan «ambitieux»
«Un pas décisif a été franchi hier avec l'adoption d'un plan d'action concerté extrêmemement ambitieux.», déclare Sarkozy. «Le plus grand risque n 'est pas dans l'audace mais dans l'immobilisme.»