Le travail du dimanche, oui, mais «sur la base du volontariat et payé double»

EMPLOI Près de deux tiers des Français sont prêts à travailler le dimanche...

Avec agence

— 

Quelque 2.000 salariés (selon la police et les organisateurs) de plusieurs enseignes de distribution ont manifesté jeudi à Paris, aux abords de l'Assemblée nationale, pour défendre le travail dominical, a constaté une journaliste de l'AFP.
Quelque 2.000 salariés (selon la police et les organisateurs) de plusieurs enseignes de distribution ont manifesté jeudi à Paris, aux abords de l'Assemblée nationale, pour défendre le travail dominical, a constaté une journaliste de l'AFP. — Jean Ayissi AFP

Après Luc Chatel, le ministre du Travail, Xavier Bertrand, a réaffirmé être favorable à l'assouplissement des règles du travail du dimanche, à condition que cela reste sur «la base du volontariat» et que «cela soit payé double», ce dimanche sur France 2.

Dans un entretien au «Journal du dimanche», le secrétaire d'Etat chargé de l'industrie et de la consommation a indiqué que le travail le dimanche était de nature «à favoriser la croissance».

«On nage dans l'incertitude juridique et l'illogisme»

«Partout où les magasins ouvrent le septième jour, l'activité a été favorisée», affirme Luc Chatel au «JDD». Commentant la proposition de loi du député UMP des Bouches-du-Rhône Richard Mallié, qui vise à étendre les dérogations au repos dominical, Luc Chatel indique que «si le calendrier le permet», elle pourrait être inscrite «à l'ordre du jour de l'assemblée d'ici la fin de l'année».

L'examen du texte avait initialement été fixé au 10 juin, avant d'être renvoyé à une date indéterminée.

«Il existe 180 dérogations à l'interdiction du travail dominical! On nage dans l'incertitude juridique et l'illogisme», juge Luc Chatel, qui prône une modernisation de la législation. «Notre objectif est d'assouplir la législation, mais en préservant l'équilibre local», ajoute-t-il, estimant que ce sera aux «branches d'activité et non à la loi» de définir les conditions d'éventuels refus des salariés.

«Majorations salariales» prévues

Interrogé pour savoir s'il tiendrait la promesse faite par Xavier Bertrand, en décembre 2007 de doubler la paye des salariés du dimanche, Luc Chatel répond: «La proposition de loi prévoit des majorations salariales. Nous veillerons à ce que la formule la plus bénéfique aux employés soit privilégiée.»

Xavier Bertrand se rendra avec Luc Chatel, en début d'après-midi au centre commercial «Thiais-Village», à Thiais (Val-de-Marne), pour promouvoir le travail le dimanche face à la crise.

Débat: Qu’en pensez-vous? Etes-vous favorable au travail du dimanche? 

Sondage Selon un sondage Ifop Publicis Consultants publié par le JDD, 67% des Français accepteraient de travailler le dimanche, qui est payé davantage qu’en semaine, si leur employeur le leur proposait. Ils étaient 59% prêts à accepter une telle proposition en décembre 2007, rappelle l'étude.