Faillite de Thomas Cook : La filiale française annonce son placement en redressement judiciaire

BANQUEROUTE La branche française du voyagiste assure que « plusieurs repreneurs sérieux » se sont déjà manifestés

S.A. avec AFP

— 

Une agence voyage de Thomas Cook à Paris.
Une agence voyage de Thomas Cook à Paris. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Le ciel continue de s’assombrir pour Thomas Cook et ses filiales dans le monde entier. La filiale française du voyagiste britannique, qui s'est déclaré en faillite, a annoncé ce mardi son placement en redressement judiciaire​, assurant que « plusieurs repreneurs sérieux » s’étaient manifestés.

« Le tribunal de commerce de Nanterre ouvre ce jour (mardi) une procédure collective de redressement judiciaire pour Thomas Cook France », a indiqué dans un communiqué l’entreprise qui compte 780 employés en France. « L’objectif est d’assurer la continuité de l’activité de l’entité française et d’avancer rapidement sur une solution de reprise sous la protection du tribunal », a encore indiqué Thomas Cook France. La filiale française explique que « la date limite de dépôt des offres de reprise est fixée au 22 octobre au soir » et que « la prochaine date d’audience au tribunal de commerce de Nanterre est fixée au 5 novembre ».

La société, qui a rappelé détenir 172 agences de voyages en propre et réaliser un chiffre d’affaires annuel de 425 millions d’euros, a affirmé que « plusieurs repreneurs potentiels sérieux du secteur du tourisme ont déjà fait part de leur fort intérêt » pour elle et que « d’autres repreneurs potentiels pourraient également se manifester ».

Plus ancien voyagiste du monde, le britannique Thomas Cook s’est déclaré en faillite le 23 septembre après avoir échoué à trouver des fonds nécessaires pour sa survie, déclenchant le rapatriement sans précédent de ses quelque 600.000 clients en vacances dans le monde.