Consommation : Les bons réflexes pour minimiser ses achats de neuf

RECUP Alors que la surconsommation est pointée du doigt, de plus en plus de particuliers se tournent vers des alternatives favorisant l’occasion plutôt que le neuf

Julie Polizzi pour 20 Minutes

— 

De multiples alternatives permettent aujourd'hui de renouveler son mobilier et sa garde-robe sans pour autant acheter des produits neufs.
De multiples alternatives permettent aujourd'hui de renouveler son mobilier et sa garde-robe sans pour autant acheter des produits neufs. — IStock / City Presse

Le secteur industriel est l’une des sources les plus polluantes de nos sociétés. Entre le pillage des ressources naturelles et l’utilisation de produits toxiques pour la fabrication des objets du quotidien, mais aussi l’impact de leur expédition dans le monde entier puis leur devenir dans des déchetteries ou, pire, dans la nature lorsqu’ils ne plaisent plus assez, cette surconsommation est un fléau environnemental. De plus en plus de consommateurs choisissent donc de limiter, voire de boycotter, les achats de produits neufs. Un choix écologique mais aussi économique. Comment font-ils ? Voici quelques idées.

Prendre le temps de chercher

S’il fallait trouver deux maîtres mots pour désigner les adeptes de la consommation minimaliste, ce serait sans conteste : patience et ingéniosité. Alors que les dernières générations sont habituées à tout avoir de façon simple et rapide, le premier pas à faire est de changer les vieux réflexes. Il faut ainsi prendre le temps de visiter les vide-greniers, de garder l’œil sur les dépôts destinés aux encombrants, de se rendre chez Emmaüs ou encore de passer par des recycleries pour dénicher du mobilier, certes parfois démodé, mais facilement customisable. Côté électroménager, le réseau Envie garantit des équipements d’occasion réparés et testés.

Plutôt que de courir les boutiques de marques tous les week-ends, mieux vaut privilégier les friperies qui poussent comme des champignons. D’autant plus que la mode est un éternel recommencement et qu’en sélectionnant des pièces vintage, il est facile d’être à la pointe de la tendance.

De nombreux sites pour s’aiguiller

Internet facilite en outre sérieusement cette reconversion responsable. Pour ceux qui n’ont pas envie d’attendre la prochaine brocante pour décorer leur appartement, ils peuvent recourir à une kyrielle de sites de don, de troc et de revente d’objets d’occasion.

Au-delà des portails généralistes comme LeBonCoin.fr, Ebay.fr, Mytroc.fr et France-troc.com, il est possible également de passer par des plateformes estampillées responsables telles que Myrecyclestuff.com, un réseau social de troc circulaire, ou carrément tendance comme Vinted.fr, Videdressing.com et VestiaireCollective.com, dédiés à la vente de vêtements entre particuliers. Enfin, au lieu de l’acheter, il peut sinon être avantageux de louer son matériel sur Zilok.com ou E-loue.com.