Strasbourg : La ferme Durr touchée par la listeria réussit à vendre son lait

AGRICULTURE Le lait de la ferme Durr de Boofzheim est vendu à une coopérative. Leur production de yaourts et fromage est toujours stoppée pour cause de contamination à la listeria

A.F

— 

Le lait de la ferme bio va être acheté par Biolait
Le lait de la ferme bio va être acheté par Biolait — Pixabay

La ferme Durr de Boofzheim dans le Bas-Rhin a trouvé un débouché pour son lait. L’exploitation ne peut plus rien transformer à cause de la contamination de ses ateliers par la listeria. Elle ne produit plus rien, aucun fromage ou yaourt.

Depuis cette semaine, son lait est collecté par la coopérative Biolait. « Des analyses ont été faites avant de commencer la collecte. C’était une condition pour lancer le tout. Le lait est ensuite dirigé vers la filière pasteurisée pour éviter tout risque sanitaire », explique Ludovic Billard, président de la coopérative Biolait. La bactérie listéria ne résiste en effet pas à la chaleur.

Le lait sera pasteurisé

Les vaches de la ferme Durr produisent 80.000 litres de lait par mois. Cette vente permet à l’exploitation de survivre financièrement, et surtout de garder son label bio. « La ferme Durr est un acteur important de la filière bio en Alsace et nous avons besoin de lait bio. C’est important que cet acteur du bio survive », explique Julien Scharsch, président de l’organisation professionnelle de l’agriculture bio en Alsace.

La filière lait bio n’est cependant pas en sous-production en France. Il y a eu de nombreuses conversions récemment. « Nous avons voulu soutenir les deux exploitantes, on est avant tout un groupement de producteurs et on se sert les coudes quand il faut », ajoute Ludovic Billard, président de Biolait.