Bretagne : Le futur parc éolien en baie de Saint-Brieuc va créer 250 emplois à Brest

ENERGIE D’une puissance de 496 MégaWatts, le parc permettra d’alimenter 835.000 foyers en électricité

J.G. avec AFP

— 

Illustarition d'un parc éolien offshore au Danemark.
Illustarition d'un parc éolien offshore au Danemark. — Angot / SIPA

La ville de Brest peut remercier sa voisine briochine. Le futur parc éolien qui doit être installé en baie de Saint-Brieuc va permettre la création de 250 emplois pendant deux ans dans la cité du Ponant. C’est ce qu’a annoncé ce lundi la société Ailes Marines en dévoilant le nom du fabricant des fondations des éoliennes, l’espagnol Navantia.

« Le chantier, en plein air, organisé à l’horizontale, mobilisera entre 2021 et 2023 un minimum de 250 emplois équivalent temps plein », indique dans un communiqué le consortium Ailes Marines, détenu à 70 % par l’espagnol Iberdrola. Parmi les profils recherchés : des soudeurs, des opérateurs de manutention, des échafaudeurs ou encore des superviseurs qualité.

Un parc qui alimentera 835.000 foyers en électricité

Les fondations fabriquées par l’entreprise publique espagnole serviront à soutenir les 62 éoliennes de 216 m du parc dont l’installation est prévue à environ 16 km des côtes les plus proches de la baie de Saint-Brieuc. D’une puissance de 496 MégaWatts, le parc éolien permettra d’alimenter 835.000 foyers en électricité.

Les composants fabriqués sur le tout nouveau polder de Brest seront ensuite envoyés en Espagne où leur assemblage sera achevé. Sur les 62 fondations, 28 seront cependant fabriquées en Espagne. « Il fallait trouver un équilibre qui permette la tenue des engagements et donc la création de la filière industrielle en France tout en ayant une solution compétitive », a expliqué Emmanuel Rollin, directeur du projet.