Gap: Fermeture de huit magasins en France

COMMERCE Le groupe prévoit également de distinguer la marque Old Navy, des chaînes Gap, Banana Republic, Athleta et Hill City

20 Minutes avec AFP

— 

Une illustration d'un magasin Gap
Une illustration d'un magasin Gap — KAZUHIRO NOGI / AFP

L’enseigne américaine d’habillement Gap va fermer huit de ses 28 magasins en France. Cette annonce, faite jeudi, s’inscrit dans le cadre de la fermeture de 230 points de vente dans le monde, que le groupe avait annoncée en février 2019. « Nous continuons à nous concentrer sur le développement d’une activité rentable et durable sur le marché », a indiqué le groupe à la suite d’informations du quotidien Le Monde. Selon le journal, d’ici à 2020, Gap va notamment fermer ses points de vente parisiens des Champs-Elysées, du boulevard des Capucines, de la rue de Rivoli ou encore du boulevard Saint-Michel.

L’entreprise va être scindée en deux

« Notre engagement est de nous occuper rapidement, de manière réfléchie et décisive des magasins qui ne sont pas performants ou qui ne correspondent pas à notre vision future de la marque Gap. Nous sommes convaincus que ces fermetures renforceront la santé de la flotte et serviront de base plus appropriée à la revitalisation de la marque », a tenu à ajouter GAP.

La chaîne, présente dans une quarantaine de pays, met en œuvre depuis plusieurs mois une vaste restructuration, comprenant sa scission en deux entreprises distinctes cotées séparément en Bourse. L’objectif de Gap, qui a pris du retard dans le commerce en ligne et pâtit également de la concurrence de H&M et Zara, est d’économiser 90 millions de dollars par an. Le projet prévoit de distinguer la marque Old Navy, qui a réalisé à elle seule l’an dernier un chiffre d’affaires de 8 milliards de dollars, des chaînes Gap, Banana Republic, Athleta et Hill City, dont les ventes cumulées atteignent 9 milliards de dollars.