Nantes : La start-up Akeneo lève 41 millions d’euros et va recruter plus de 100 personnes

ECONOMIE La start-up nantaise va accélerer son développement aux Etats-Unis

J.U.
— 
La société Akeneo est installée place Mellinet à Nantes.
La société Akeneo est installée place Mellinet à Nantes. — Akeneo
  • Akeneo, dont le siège est basé à Nantes, annonce une importante levée de fonds.
  • L'entreprise, qui compte déjà 180 salariés, compte en recruter une centaine l'année prochaine.

EDIT >>> Akeneo précise désormais qu'elle recrutera 120 personnes d'ici fin 2020, la majorité des postes à pourvoir étant basée à Nantes

Créée en 2013, la start-up Akeneo n’en finit plus de grossir. Déjà leader mondial de « gestion de l’expérience produit », l’entreprise nantaise (dont le siège est situé place Mellinet) vient d’annoncer une levée fonds de 41 millions d’euros, ce jeudi. Une enveloppe conséquente, parmi les plus grosses réalisées dans l'écosystème nantais, qui va permettre d’accélérer le développement d’Akeneo aux Etats-Unis.

La start-up, qui compte déjà quelque 180 employés, est présente dans six pays dont l’Allemagne, le Royaume-Uni ou Israël. Grâce à ce financement obtenu auprès du fonds d’investissement américain Summit Partners, elle annonce le recrutement d’une centaine de nouveaux salariés pour l’année prochaine, notamment pour son service R & D basé à Nantes.

Améliorer la description des produits

Akeneo mis au point un logiciel alternatif à Excel facilitant la gestion et la valorisation des données des entreprises, et notamment des fiches produits. Elle mise sur l’intelligence artificielle pour améliorer encore l’exactitude du descriptif des articles proposés aux clients, que ce soit sur un catalogue papier, un site marchand, ou dans un magasin.

« Les consommateurs actuels interagissent en moyenne avec plus de cinq points de contact avant de prendre une décision d’achat. Il est donc de plus en plus important pour les marques d’utiliser une plateforme offrant une expérience produit intégrée et cohérente », explique Fred de Gombert, PDG et cofondateur d’Akeneo. Sephora, Fossil ou Auchan font partie de ses clients.

En 2018, les entreprises nantaises ont procédé à des levées de fonds pour un montant jamais atteint de 121 millions d’euros, selon les chiffres de la Cantine numérique. Le record pour une entreprise du digital est revenu à la start-up SpeachMe, avec 10 millions d’euros levés en janvier.