G7 à Biarritz : France et Etats-Unis « approchent d’un accord » sur la taxe Gafa, déclare Trump

IMPOTS Vent debout contre cette taxe proposée par l’Etat français, le président américain avait envisagé de riposter en taxant les vins français

20 Minutes avec AFP

— 

Donald Trump et Emmanuel Macron, le 26 août à Biarritz lors d'une session de travail du G7.
Donald Trump et Emmanuel Macron, le 26 août à Biarritz lors d'une session de travail du G7. — Ian Langsdon/AP/SIPA

La France et les Etats-Unis « approchent » d’un accord sur la taxation des géants américains de l’Internet, a déclaré ce lundi au sommet du G7 de Biarritz Donald Trump. Le président américain s'était pourtant montré hostile au vote d’une taxe sur le chiffre d’affaires des groupes américains lancée par la France.

« On se rapproche. Ils veulent un accord et nous verrons si nous y arrivons. Nous sommes proches », a répondu Donald Trump à une question sur un éventuel accord avec la France sur cette délicate question, et alors que le président américain avait menacé de taxer le vin français en représailles à la taxe française.

Le ministre de l’Economie américain chez Bruno Le Maire

Le ministre français de l’Economie Bruno Le Maire a reçu son homologue du Trésor américain, Steven Mnuchin, dans sa maison de Saint-Pée-sur-Nivelle, un village non loin de Biarritz pour évoquer ce dossier.

Définitivement adoptée le 11 juillet en France, la taxe dite « Gafa » (acronyme désignant les géants Google, Amazon, Facebook et Apple) crée une imposition des grandes entreprises du secteur technologique non pas sur le bénéfice, souvent consolidé dans des pays à très faible fiscalité comme l’Irlande, mais sur le chiffre d’affaires, en attendant une harmonisation des règles de l’OCDE.

Côté américain, les réactions ont été vives. Un conseiller du président Donald Trump a parlé de « grosse erreur » de la France, et Donald Trump lui-même a menacé de taxer les vins français.