Assurance maladie : Tous les étudiants désormais logés à la même enseigne

ARGENT Après une année de transition, la réforme de la Sécurité sociale est désormais complète. Dès lors, tous les étudiants, nouvellement inscrits ou poursuivant leur cursus d’études supérieures, sont rattachés au régime de leurs parents

Julie Polizzi pour 20 Minutes

— 

Tous les étudiants restent désormais rattachés au régime de Sécurité sociale de leurs parents.
Tous les étudiants restent désormais rattachés au régime de Sécurité sociale de leurs parents. — IStock / City Presse
  • Auparavant, les nouveaux bacheliers devaient souscrire une mutuelle étudiante.
  • Un système qui a été écarté au profit d’un rattachement au régime des parents, et ce depuis une loi de mars 2018.
  • Pour suivre ses remboursements, il est utile de mettre à jour sa carte Vitale et de se créer un compte sur la plateforme Ameli.

Jusqu’à il n’y a pas si longtemps, les jeunes bacheliers devaient s’initier aux joies administratives, dès leur entrée en fac, avec le fameux choix de la mutuelle étudiante. En plus de leur rôle classique de complémentaire, ces organismes spécialisés étaient ainsi chargés du remboursement des frais de santé de base de la Sécu pour leurs adhérents.

Entre la LMDE et le réseau national EmeVia, la bataille était donc rude pour recueillir un maximum de souscriptions. Mais ça, c’était avant… L’État a en effet sonné le glas de la Sécurité sociale étudiante à travers la loi du 8 mars 2018.

Un changement progressif

Exit le régime spécifique et place au régime général. Depuis lors, les jeunes demeurent tout bonnement rattachés à la caisse de leurs parents et ce, durant toutes leurs études, jusqu’à leurs 28 ans. Afin de laisser aux organismes le temps de faire les changements nécessaires, seuls les nouveaux inscrits dans l’enseignement supérieur avaient toutefois bénéficié de cette simplification lors de la rentrée 2018-2019. Ceux en cours de cursus étaient quant à eux restés affiliés à la LMDE ou au réseau EmeVia.

Cette période de transition s’achève néanmoins avec la disparition du régime étudiant fixée au 31 août 2019 et le basculement automatique de tous les adhérents vers la Caisse primaire d’assurance maladie (CPAM) de leur lieu d’habitation. Il est conseillé de mettre à jour sa carte Vitale dans une pharmacie et de créer son compte personnel sur Ameli.fr, afin de vérifier ses informations personnelles et de pouvoir suivre ses remboursements facilement.

Bon à savoir : les mutuelles étudiantes continuent d'exister et de proposer des complémentaires santé spécifiquement adaptées aux jeunes.