Allemagne: La plateforme Deliveroo quitte le pays et se concentre sur d'autres marchés

DÉPART L'entreprise veut se concentrer sur ses autres marchés européens et asiatiques

20 Minutes avec agences

— 

Illustration d'un vélo de livraison Deliveroo, ici à Bruxelles.
Illustration d'un vélo de livraison Deliveroo, ici à Bruxelles. — Melanie Wenger / Isopix / SIPA

Deliveroo fait ses valises et quitte l’Allemagne. La plateforme de livraison de plats à domicile souhaite se concentrer sur d’autres marchés à plus forte croissance, a-t-on appris ce lundi.

Présente depuis avril 2015, l’entreprise employait 1.100 livreurs à vélo et 100 personnes dans ses bureaux. Les livraisons cesseront à partir du 16 août. « Nous souhaitons remercier tous les livreurs et les restaurants qui ont travaillé avec Deliveroo, ainsi que nos clients », a déclaré un porte-parole.

Un éventuel retour envisagé dans le futur

Côté investissements, Deliveroo va mettre l’accent sur la croissance dans ses marchés en Europe et en Asie-Pacifique. Un retour n’est pas exclu à l’avenir sur le marché allemand. En Allemagne, Deliveroo est en concurrence avec d’autres fournisseurs dont Lieferando, détenu par le néerlandais Takeaway.

Depuis un an, l’entreprise envoie des signaux contradictoires. A l’été 2018, Deliveroo annonçait son retrait d’une dizaine de villes. Son directeur allemand Marcus Ross avait ensuite laissé entendre un redéploiement au troisième trimestre dans un entretien au Handelsblatt. En France, Deliveroo est confronté cet été à une protestation de la part de plusieurs livreurs contre la nouvelle grille tarifaire de la société britannique.