Emploi : Le nombre de créations de postes ralentit au deuxième trimestre 2019

INSEE Ce ralentissement est cohérent avec les chiffres de la croissance déjà en berne

20 Minutes avec AFP

— 

Le parvis de la Défense, dans les Hauts-de-Seine. (illustration)
Le parvis de la Défense, dans les Hauts-de-Seine. (illustration) — LUDOVIC MARIN / AFP

Le secteur privé a enregistré 62.100 créations nettes de postes au 2e trimestre 2019, soit une hausse de 0,3 % selon des chiffres provisoires de l’Insee publiés vendredi, une performance bien en deçà du bon score du 1er trimestre. Ces créations ralentissent en effet par rapport à un 1er trimestre marqué par une accélération avec plus de 90.000 emplois créés. Sur un an, l’emploi salarié est en hausse de 1,3 % (+259.400 emplois).

Le secteur privé retrouve ainsi son rythme de progression du 4e trimestre 2018 (+67.900), une année qui avait enregistré au global un ralentissement des créations d’emploi. Au premier trimestre, l’Insee avait revu ses chiffres par rapport à l’estimation provisoire, et le nombre de 90.000 avait même surpris les économistes compte tenu de la modestie de la croissance.

L’indice des salaires augmente légèrement

Au total, l’emploi salarié compte 19,6 millions de postes et augmente de manière continue depuis le 2e trimestre 2015. Ce ralentissement au 2e trimestre va de pair avec une croissance économique qui a marqué le pas en France, en raison d’un coup de frein inattendu de la consommation des ménages. Selon une première estimation publiée fin juillet par l’Institut national de la statistique et des études économiques, le produit intérieur brut (PIB) hexagonal a progressé de 0,2 % entre avril et mai, contre +0,4 % au dernier trimestre 2018 et +0,3 % au premier trimestre 2019.

L’Insee a également publié vendredi l’évolution des salaires de base, aussi selon des données provisoires. L’indice du salaire mensuel de base (SMB) dans le secteur privé en France a augmenté de 0,5 % au 2e trimestre 2019, contre 0,8 % au premier. Sur un an, il a augmenté de 1,7 %. L’indice du salaire horaire de base des ouvriers et des employés (SHBOE) a progressé de 0,4 % sur trois mois et de 1,7 % sur un an.

A titre de comparaison, les prix à la consommation (pour l’ensemble des ménages et hors tabac) ont augmenté de 1 % sur un an entre juin 2018 et juin 2019, souligne le ministère du Travail dans cette publication conjointe avec l’Insee.