Mariage participatif, la nouvelle tendance

VIVE LES MARIES Se marier sans se ruiner, c’est possible.Le mariage participatif s’impose comme la nouvelle tendance et séduit de plus en plus de couples

Fanny Couture pour 20 Minutes

— 

Organiser un mariage participatif, c'est avant tout miser sur la solidarité et la convivialité.
Organiser un mariage participatif, c'est avant tout miser sur la solidarité et la convivialité. — IStock / City Presse

Terminée l’époque du compte épargne ou du prêt bancaire, les petits budgets aussi ont le droit de se lancer dans la grande aventure maritale avec traiteur, champagne, smoking, robe blanche et tutti quanti. Des plateformes de mariage participatives peuvent aider à débloquer des fonds pour financer une partie ou la totalité des festivités. Le principe est simple : faire appel à la bienveillance des invités pour renflouer la cagnotte. Alors que la question du financement d’une cérémonie reste encore assez taboue en France, ce fonctionnement avant-gardiste bouscule les conventions en mettant la solidarité à l’honneur.

Un mariage loin des conventions

Ce n’est pas le montant faramineux du chèque qui donnera plus de valeur à votre engagement, au contraire. Il est normal de vouloir faire honneur à ses invités, mais l’excès de dépenses renvoie généralement à une façon de vivre basée sur le paraître, et ce n’est pas vraiment ce que l’on attend de cette grande fête où il s’agit de célébrer les personnalités et leur amour.

 

Une cérémonie qui ressemble aux mariés

Grâce au fonctionnement participatif, il est possible de pouvoir organiser un mariage à son image, loin des stéréotypes. Une cousine passionnée de photographie, une marraine experte en broderie, une armada de cuistots, une star de la coiffure, des fanas de déco. La mobilisation collective sera l’occasion de valoriser les compétences et l’implication de chacun des invités. Il faut commencer par dresser la liste des besoins et faire un appel à participation : cela sera un excellent moyen de passer du temps avec ses proches en amont du jour J, de mettre en avant leurs talents et de leur faire une vraie place dans l’organisation générale.

Il sera alors possible de rapidement constater qu’en tant qu’invité, il est bien plus excitant de participer activement à la concrétisation de l’union que de la célébrer passivement. Parce qu’ils les aiment, la plupart des proches seront ravis de s’investir dans les préparatifs. Une belle occasion de donner tout son sens au mot « ensemble » et d’élaborer un mariage qui ressemble aux amoureux.

Le financement collectif

Des plateformes dédiées au mariage participatif, ils proposent des services aux microbudgets. Pour éviter le casse-tête permanent, ils prêtent main-forte aux futurs époux en les invitant à constituer une liste de mariage en vue de collecter des fonds. Calqué sur le concept du crowdfunding, ils invitent chaque invité à participer à hauteur de ses moyens. Ils mettent gratuitement à disposition une organisatrice, disposent d’un carnet d’adresses fourni et se chargent de rediriger le couple vers des prestataires low cost (mais pas cheap) pour faciliter toutes leurs démarches.

Un espace en ligne personnalisé leur permet également d’interagir avec l’ensemble des invités pour une meilleure organisation et un gain de fluidité dans la transmission des informations. Une offre conviviale, qui permettra à tous les futurs mariés de profiter à fond de leur célébration, sans étouffer d’angoisse en recevant la facture. C’est officiel, l’argent n’est plus un frein pour faire honneur à une union.

Le déménagement se met au collaboratif