Saint-Nazaire: Les Chantiers de l'Atlantique lancent une campagne d'affichage pour trouver des recrues

EMPLOI Confronté à un carnet de commandes rempli, le chantier naval cherche 200 personnes d’ici à la fin 2019

20 Minutes avec AFP

— 

Des ouvriers des Chantiers de l'Atlantique posent devant le paquebot «MSC Bellissima», le 27 février 2019.
Des ouvriers des Chantiers de l'Atlantique posent devant le paquebot «MSC Bellissima», le 27 février 2019. — S.Salom-Gomis/AFP

Les Chantiers de l’Atlantique ont lancé mardi une grande campagne d’affichage afin de boucler leurs besoins de main-d’œuvre pour 2019, estimés à 400 postes. Le chantier naval de Saint-Nazaire, pourtant prospère, peine à recruter. « En 2019, Chantiers de l’Atlantique recrute plus de 400 personnes en CDI sur plus d’une cinquantaine de métiers. Plus de 200 personnes en CDI ont déjà été recrutées depuis le début de l’année », a annoncé l’entreprise, l’un des leaders mondiaux de la construction de navires.

Contrairement aux campagnes habituelles, celle-ci est affichée sur le littoral breton, dans les gares et aéroports de l’Ouest, puis voyagera à la gare Montparnasse à Paris et ira jusque dans des « bassins d’emploi en tension comme les régions Est et Centre », a-t-elle ajouté.

Une école de formation à l’automne

Le chantier naval recherche des ouvriers mais aussi des techniciens et des ingénieurs. Il fait face à des difficultés chroniques de main-d’œuvre, malgré ses 150 ans d’activité et un carnet de commandes de paquebots rempli pour la décennie à venir, porté par la croissance mondiale du tourisme de croisière.

L’entreprise lancera aussi à l’automne son « Ecole Chantiers de l’Atlantique », qui proposera sur site des formations aux métiers de charpentier métaux, soudeur et tuyauteur. L’objectif est de former à l’horizon 2022 une cinquantaine de stagiaires par an, de manière à « pérenniser les savoirs spécifiques de l’entreprise », selon les Chantiers de l’Atlantique.