Le livret A (Illustration).
Le livret A (Illustration). — GILE MICHEL/SIPA

PLACEMENTS

VIDEO. Les Français sont toujours aussi attirés par l’épargne

Les dépôts sur le livret A ont accéléré depuis le début de l’année

  • Le 2e baromètre Epargne-BPCE a été présenté ce jeudi et montre la forte appétence des Français pour l’épargne.
  • Les ménages ne sont pas prêts à prendre des risques et préfèrent des placements comme le livret A.
  • Les mesures en faveur du pouvoir d’achat n’ont pas inversé cette tendance.

En annonçant un plan de 10 milliards d’euros en décembre dernier, puis en promettant une baisse de l’impôt sur le revenu en avril, Emmanuel Macron voulait redonner du pouvoir d’achat aux Français. Mais si ces derniers ont bien transformé une partie de ces gains en consommation supplémentaire, les Français restent prudents, et gardent une préférence très marquée pour l’épargne.

Un indicateur est particulièrement révélateur de cet état d’esprit : la collecte nette du livret A, c’est-à-dire la différence entre l’argent placé sur le livret et l’argent qui en est retiré. Sur les cinq premiers mois de l’année, cette collecte est systématiquement supérieure à celle de 2018, le mois de mai marquant même une nette accélération (voir graphique). « Cette préférence pour l’épargne s’explique par un niveau de confiance [des ménages] relativement faible », relève Philippe Crevel, directeur du cercle de l’Epargne, dans une chronique pour BFM TV. « Les ménages doutent de la réalité de l’amélioration de leur situation financière et surtout de sa durabilité ».

 

Cette passion française pour l’épargne est confirmée par le 2e baromètre Epargne BPCE* présenté ce jeudi, et que 20 Minutes vous résume en vidéo.

*Echantillon pour chaque vague : 2.050 Français de plus de 18 ans (dont 250 ayant un patrimoine financier foyer > 100 k€).