Garantie vol : votre maison est-elle bien couverte face aux cambriolages?

VOL Outre la sécurisation en bonne et due forme de la maison, il est essentiel de posséder une couverture d’assurance adéquate

Julie Polizzi pour 20 Minutes

— 

Les assureurs imposent que vous sécurisiez au mieux votre logement pour bénéficier de la garantie vol.
Les assureurs imposent que vous sécurisiez au mieux votre logement pour bénéficier de la garantie vol. — IStock / City Presse

Le nombre de cambriolages  a été en baisse en 2018. La police et la gendarmerie ont tout de même enregistré 233.800 vols dans les logements cette année-là (contre 249.200 l’année précédente), d’après un bilan statistique publié par le ministère de l’Intérieur. Pour pallier les conséquences financières de tels délits, une assurance est nécessaire.

Seuls certains vols sont couverts

Les contrats multirisques habitation comprennent généralement une garantie contre le vol. Mais cela ne signifie pas que tous les biens soient couverts pour tous types de larcins. Chaque convention précise quelles circonstances sont prises en compte. Le plus souvent, il faut qu’il y ait eu une effraction ou que le malfaiteur ait escaladé l’habitation pour s’emparer d’affaires. Autre situation possible : un vol avec menaces ou violences, voire tentative de meurtre. La plupart des assurances prévoient également les cas d’intrusion clandestine en présence du propriétaire, de même que l’usage de fausses clés.

D’autre part, alors que les larcins des employés de maison peuvent eux aussi entrer dans le champ d’application de la garantie, ceux commis par un membre de la famille ou avec sa complicité sont en revanche exclus.

La maison protégée mais pas ses dépendances

Par ailleurs, si les possessions situées dans le logement sont bien prises en compte, les objets stockés dans la cave ou le garage ne le sont pas toujours, tandis que ceux laissés dehors dans le jardin, sans aucune protection, sont systématiquement exclus.

Quant au mobilier d’intérieur, il est couvert dans la limite d’un plafond global fixé avec l’assuré lors de la signature du contrat. En possession d’objets précieux, tels que des bijoux de valeur, œuvres d’art, fourrures…, il est impératif de les mentionner à l’assureur pour qu’ils bénéficient d’une protection particulière et renforcée sur la base de leur certificat d’authenticité, de la facture d’achat, voire d’une expertise.

Pensez à sécuriser les lieux

Afin de limiter les risques, un contrat peut en outre imposer de prendre certaines mesures pour sécuriser au mieux l’habitation. Plutôt que d’avoir un seul verrou à la porte d’entrée, la compagnie d’assurances peut ainsi demander à l’assuré de mettre deux systèmes de fermeture.

Au rez-de-chaussée ou au premier étage, il n’est pas non plus rare de prévoir l’installation de volets résistants, de grilles ou même de barreaux étroits pour protéger les fenêtres. Bien entendu, plus il y a de biens de valeur, plus les moyens de sécurité exigés seront conséquents (alarme de sécurité, vidéosurveillance, porte blindée, coffre-fort…). C’est d’ailleurs aussi valable en cas de cambriolages répétés. Attention, également, car certains contrats prévoient que la garantie vol cesse en cas d’absences prolongées (entre 40 et 90 dix jours d’absence en une ou plusieurs fois sur l’année). 

 

Que faire si vous avez été cambriolé ?

En cas de cambriolage, le premier réflexe est de composer le « 17 ». En attendant les forces de l’ordre, ne touchez à rien, afin de préserver les éventuels indices. Avec l’aval des autorités, vous pourrez ensuite sécuriser les lieux en remplaçant une serrure crochetée ou une vitre brisée, par exemple, puis déposer plainte et déclarer le vol à votre société d’assurances par lettre recommandée dans les deux jours ouvrés.

La compagnie vous demandera alors, dans un second temps, de lui envoyer une liste précise des objets dérobés, accompagnée du récépissé de la déclaration de vol. Factures d’achat, certificats de garantie et photos des objets concernés sont essentiels pour obtenir la meilleure indemnisation possible, sachant qu’un abattement de vétusté est en général appliqué, sauf si vous avez pris l’option en rééquipement à neuf.