Christine Lagarde rassure les troupes

ECONOMIE «Le gros risque systémique est derrière nous»...

Avec agence

— 

Les inquiétudes des élus normands pour l'usine de Renault Sandouville, la conférence de rentrée de la CFTC, et le congrès du premier syndicat de médecins CSMF en pleine tension avec le gouvernement, domineront une semaine sociale plutôt calme.
Les inquiétudes des élus normands pour l'usine de Renault Sandouville, la conférence de rentrée de la CFTC, et le congrès du premier syndicat de médecins CSMF en pleine tension avec le gouvernement, domineront une semaine sociale plutôt calme. — Eric Piermont AFP/Archives

«Le gros risque systémique qui était craint par les places financières et qui les a amenées à beaucoup baisser au cours des derniers jours est derrière nous». Après une semaine apocalyptique sur les marchés, la ministre française de l'Economie, Christine Lagarde, s’est voulu rassurante samedi face à la presse, en marge du 13e séminaire gouvernemental franco-russe.

>> Si vous ne comprenez rien à cette crise financière, cliquez ici >>


Il reste, a-t-elle poursuivi, «beaucoup de travail à faire au niveau des autorités américaines et au niveau d'un principe que le président de la République (Nicolas Sarkozy, ndlr) a toujours rappelé depuis un an, et qu'on doit absolument mettre en oeuvre maintenant dans la pratique: celui de la transparence et de la valorisation dans les bilans de l'ensemble des actifs».

Si le pire est passé, selon la ministre, il faut rester vigilant, s'empresse-t-elle de rappeler. Et bien regarder, à chaque dépense, ce qu'il y a dans la case recette.Et vice-versa.