Le gouvernement dément un bonus-malus pour l'électricité

CONSOMMATION «Le Parisien» avait annoncé que cette nouvelle application pourrait voir le jour dès 2010...

Sa. C.

— 

La Tour Eiffel et le Palais de l'Elysée ont éteint la lumière, mardi soir pendant 5 minutes avant 20H00, ainsi que des milliers de Français, en signe de soutien au "Grenelle de l'environnement" qui débute mercredi.
La Tour Eiffel et le Palais de l'Elysée ont éteint la lumière, mardi soir pendant 5 minutes avant 20H00, ainsi que des milliers de Français, en signe de soutien au "Grenelle de l'environnement" qui débute mercredi. — Justin Sullivan AFP/Getty images/Arch.

Jean-Louis Borloo dément l'information du «Parisien» qui annonçait que le gouvernement réfléchissait à l'instauration d'un bonus-malus pour l'électricité.

«Il n'est aucunement question de taxer les ménages français sur leur consommation d'électricité ni d'instaurer un bonus-malus sur les tarifs d'électricité», selon le ministère du Développement durable.

>>> Pour comprendre le système de l'éco-pastille, cliquez ici...

Le quotidien affirmait que les ménages qui font tourner leur compteur aux heures dites «pleines» seraient pénalisés. En revanche, ceux qui utilisent de l’électricité aux heures creuses paieraient moins cher le kilowattheure (kWh). Le bonus ou le malus pourrait aller jusqu’à 20 % de la facture, croit savoir le journal qui ajoute : «le bonus-malus électrique, qui ne nécessite pas de loi mais un simple arrêté tarifaire, pourrait voir le jour dès 2010.»