Faute de repreneur, Lehman Brothers se déclare en faillite

FINANCE La banque d'affaire américaine a perdu quelque 3,9 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) au troisième trimestre...

Sandrine Cochard
— 
La banque d'affaires américaine Lehman Brothers va enregistrer au deuxième trimestre de son exercice décalé 2007/08 une perte historique et a annoncé son intention de lever 6 milliards de dollars par émission d'actions nouvelles, selon un communiqué publié lundi.
La banque d'affaires américaine Lehman Brothers va enregistrer au deuxième trimestre de son exercice décalé 2007/08 une perte historique et a annoncé son intention de lever 6 milliards de dollars par émission d'actions nouvelles, selon un communiqué publié lundi. — Hiroko Masuike AFP/Getty Images

En graves difficultés financières, la banque d’affaire Lehman Brothers doit se déclarer lundi sous la protection du chapitre 11 de la loi sur les faillites auprès de la Cour des faillites des Etats-Unis. Explications.

>> A lire: notre reportage sur le salariés de Lehman Brothers.

Pourquoi Lehman Brothers se déclare-t-elle en faillite?
Le chapitre 11 de la loi américaine sur les faillites, sous la protection duquel s'est placée ce lundi Lehman Brothers, permet à une entreprise en difficultés financières de continuer à fonctionner normalement, tout en lui laissant le temps de chercher un accord avec ses créanciers. La banque américaine a subi de plein fouet la crise des subprimes: contrainte à d'importantes dépréciations d'actifs dans son portefeuille de crédits immobiliers, elle a perdu beaucoup de sa valeur: en un an, son action a été divisée par plus de 16, finissant vendredi à 3,65 dollars. Sa capitalisation boursière s'est effondrée à 2,49 milliards de dollars. Lehman Brothers a également accumulé les pertes: au troisième trimestre 2008, elle a perdu quelque 3,9 milliards de dollars (2,7 milliards d'euros).

L’impossible rachat
Outre la perte de sa valeur, Lehman Brothers n’a pas réussi à trouver un repreneur. Dimanche, Barclays, la dernière banque intéressée pour son rachat, s’est retirée. La banque britannique a estimé qu'une reprise de Lehman était impossible sans une aide de l'Etat américain comparable à celle accordée en mars à JPMorgan Chase lors de son rachat d'une autre banque d'affaires en difficulté, Bear Stearns, selon le «New York Times» et le «Wall Street Journal».

Egalement citée parmi les institutions financières qui se sont penchées sur le dossier Lehman, Bank of America a finalement préféré mettre la main sur sa concurrente, Merrill Lynch, pour 50 milliards de dollars (35 milliards d’euros).

Quelles conséquences pour les filiales?
Dans son communiqué, Lehman Brothers précise que ses activités de courtage, dont les filiales Neuberger Berman et Lehman Brothers Asset Management ne sont pas concernées par la mise sous la protection du chapitre 11. Elles «vont continuer à fonctionner», alors que la banque en «envisage la vente». La vente de ses activités bénéficiaires pourrait permettre à la banque en faillite de combler en partie ses pertes.

Pourquoi un tel cataclysme?
Lehman Brothers est une institution aux Etats-Unis car elle a été fondée en 1850 et a participé au financement du marché du coton et des chemins de fer, au XIXe siècle. Elle est la plus petite des banques d'investissement de Wall Street, derrière Goldman Sachs, Morgan Stanley et Merrill Lynch. Elle fonctionne en trois branches: les marchés financiers, la banque d'investissement et la gestion d'actifs, avec notamment sa filiale Neuberger Berman, qui n'est pas concernée par la mise en faillite.

La capitalisation de Lehman Brothers a fondu de plus de 90% en un an et ne dépasse plus 2,50 milliards de dollars, un niveau moins élevé que celui de Bear Stearns quand elle a été rachetée en urgence en mars. Outre les répercussions pour l’économie mondiale, la faillite de Lehman pourrait avoir des conséquences directes pour ses employés: elle en comptait 28.500 en 2007 et a licencié 1.500 personnes au cours des trois derniers mois.

ALLER PLUS LOIN

Une banque de détail s'adresse aux particuliers tandis qu'une banque d'affaires est spécialisée dans le financement d'entreprises.