Usurpation d'identité: Quels sont les bons réflexes à avoir?

ARGENT Crédits ouverts frauduleusement, comptes vidés, voire inscriptions dans les fichiers de la Banque de France, les conséquences d’un vol d’identité peuvent être catastrophiques

Julie Polizzi pour 20 Minutes

— 

Un vol d'identité peut vite vous plonger dans le rouge.
Un vol d'identité peut vite vous plonger dans le rouge. — IStock / City Presse

Les informations personnelles des particuliers sont une denrée précieuse, tant pour les professionnels que pour les malfaiteurs à l’affût d’un bon coup à faire. Or, il peut suffire de quelques inattentions pour voir son identité utilisée frauduleusement par un autre.

Se faire dépouiller à son insu

Contacté par un organisme de crédit qui somme de rembourser un prêt pourtant jamais souscrit ? La banque a bloqué une carte bancaire sans aucune raison ? Une demande d’emprunt refusée au motif d’un fichage à la Banque de France ? C’est bien souvent ce qu’il se passe lorsqu’un arnaqueur a utilisé des informations personnelles pour ouvrir un compte ou contracter un crédit sous une identité volée. Alors que l’usurpateur a mené la belle vie sur le dos de sa victime, celle-ci en paie les conséquences. Parmi les dossiers instruits par le service des fichiers d’incidents de paiement de la Banque de France, plusieurs milliers concernent chaque année des cas d’usurpation d’identité.

Les bons réflexes

Pour éviter de faire partie des victimes, il est essentiel de sécuriser ses espaces de stockage informatiques, d’éviter de communiquer ses données personnelles par e-mail, par téléphone et sur les réseaux sociaux, et de ne pas laisser traîner ces documents n’importe où. Gare aussi à la poubelle, qui est une vraie mine d’or pour des individus mal intentionnés. Surveiller régulièrement ses comptes en banque reste le meilleur moyen de s’apercevoir d’un problème au plus tôt.

Les victimes d’usurpation d’identité doivent déposer plainte au plus vite et prévenir toutes les banques dans lesquelles elles sont clientes. Si un établissement de crédit vous contacte pour un prêt souscrit frauduleusement, il faut lui adresser une copie du PV.

Autre démarche importante : vérifier sa situation auprès de la Banque de France. Sur rendez-vous, il sera en effet possible de consulter les fichiers d’incidents et de savoir s’il y a un fichage opéré (ce qui permettra d’accéder à la liste des dettes contractées) ou non. Si c’est le cas, il faudra adresser un dossier pour usurpation d’identité à cette institution.