L'économie circulaire s'invite dans les garages automobiles

ARGENT Si les professionnels de l’automobile sont censés proposer des pièces issues de l’économie circulaire depuis 2017, la mesure ne s’applique réellement que depuis le 1er avril 2019

JP pour 20 Minutes

— 

Voiture au garage
Voiture au garage — pexels

Fibre responsable oblige, l’économie circulaire s’installe peu à peu dans tous les domaines d’activité. Et l’automobile ne fait pas exception. Afin d’encourager le secteur à donner une seconde vie aux pièces qui composent les voitures, un décret entré en vigueur en 2017 prévoit ainsi que les garagistes proposent à leurs clients du matériel de réemploi pour tout ce qui concerne l’entretien ou la réparation du véhicule. Mais de quoi s’agit-il exactement ?

On parle ici des pièces provenant d’un centre agréé de véhicules hors d’usage et de celles reconditionnées par les fabricants sous l’appellation « échange standard ». L’intérêt est de faire un geste pour l’écologie tout en limitant la facture. Il peut s’agir de morceaux de carrosserie amovibles, de vitrages non collés, de pièces de garnissage intérieur et de pièces mécaniques ou électroniques, à certaines exceptions près. Dans tous les cas, cet équipement doit répondre aux mêmes exigences de qualité, d’endurance et de sécurité que les pièces d’origine neuves et provenir de la filière officielle. Le matériel d’occasion seulement réparé mais non remis à neuf est à l’inverse exclu.

Un affichage explicite sur place

Ceci étant dit, les professionnels ont dû attendre un arrêté du 8 octobre 2018, entré en vigueur le 1er avril 2019, pour connaître le cadre et les modalités d’information au public. Depuis cette date, les garages automobiles ont donc l’obligation d’afficher sur place et sur leur site internet, de façon claire et visible, un panneau expliquant que le consommateur a la possibilité d’opter pour l’utilisation de pièces issues de l’économie circulaire (ou PIEC), en précisant les catégories concernées.

De plus, le devis doit contenir une information sur le sujet en indiquant le choix ou non du client d’opter pour ces pièces, ainsi qu’une mention précisant que « leur fourniture est effectuée sous réserve de disponibilité et de l’indication par le professionnel du délai de disponibilité et de leur prix ».