L'aciérie Ascoval, à Saint-Saulve (Nord).
L'aciérie Ascoval, à Saint-Saulve (Nord). — FRANCOIS LO PRESTI / AFP

COUP DE THEATRE

VIDEO. Ascoval: Le repreneur British Steel va être placé en faillite, mais garde le soutien de l'Etat français

Le ministre de l’Economie maintient son soutien à British Steel, repreneur d’Ascoval, malgré l’annonce de faillite par les syndicats du sidérurgiste britannique

Le sidérurgiste British Steel va être placé en faillite incessamment, ont annoncé deux syndicats au Royaume-Uni, à peine une semaine après la reprise de l’aciériste français Ascoval par le groupe britannique.

« Malgré l’annonce d’aujourd’hui de placer British Steel sous un régime de faillite contrôlée par les autorités, Unite va demander à toutes les parties de se battre pour garantir l’avenir de l’entreprise », a déclaré Steve Turner, un responsable de ce syndicat dans un communiqué. « C’est une nouvelle terrible pour les milliers de travailleurs » de British Steel au Royaume-Uni, a déploré pour sa part Tim Roache, secrétaire général du syndicat GMB.

Maintien du soutien du ministère de l’Economie

British Steel, repreneur d’Ascoval en France, avait annoncé il y a cinq jours avoir désormais les liquidités nécessaires pour poursuivre son activité « normalement » en attendant de trouver une « solution durable » à ses difficultés financières.

Néanmoins, le ministre de l’Economie, Bruno le Maire, a annoncé, dans un communiqué, « maintenir son soutien à British Steel Saint-Saulve (ex-Ascoval), dont le plan de reprise ne dépendait pas des activités britanniques du groupe ». « Son plan de financement n’est pas remis en cause », selon le ministre.

« Ce qui se joue en ce moment, c’est surtout l’avenir des activités sidérurgiques de British Steel au Royaume-Uni dans le contexte des incertitudes liées au Brexit (…). Contexte qui souligne l’intérêt pour le groupe de posséder des capacités de production dans l’Union européenne ».

Par ailleurs, la Région Hauts-de-France et Valenciennes Métropole ont voté, respectivement, un prêt de 12 et 10 millions en faveur de British Steel.

»Plus d’infos à venir sur 20 Minutes