La croissance française revue à la hausse pour 2018 à 1,7%

PIB Le chiffre du déficit public de 2018 reste en revanche inchangé, à 2,5% du produit intérieur brut

20 Minutes avec AFP

— 

Soldes d'hiver à Nantes, le 18 janvier 2019.
Soldes d'hiver à Nantes, le 18 janvier 2019. — SIPA

La croissance économique a été légèrement plus forte que prévu l’an dernier en France, à 1,7 % au lieu des 1,6 % jusque-là annoncés, a indiqué jeudi soir l'Insee dans un communiqué.

Il s’agit de la deuxième révision à la hausse de la croissance française pour 2018, qui avait été estimée dans un premier temps à 1,5 % par l’organisme public. Le chiffre du déficit public de 2018 reste en revanche inchangé, à 2,5 % du produit intérieur brut.

Un chiffre inférieur à la moyenne de l’UE

Ce nouveau chiffre, conforme à la prévision du gouvernement, ne modifie pas le niveau du déficit public de l’année 2018, qui reste inchangé à 2,5 %, selon l’Insee. Cette révision à la hausse « est une bonne nouvelle pour les Français », a néanmoins réagi l’entourage de Bruno Le Maire, dans une déclaration transmise à l’AFP.

« Ces chiffres et les chiffres récents sur le chômage et les investissements étrangers montrent l’efficacité de notre politique économique », a-t-on ajouté. Selon l’Insee, le taux de chômage a reculé de 0,1 point au premier trimestre, à 8,7 % de la population active en France entière (hors Mayotte), soit son plus bas niveau depuis début 2009.

La France a par ailleurs fait cette année son entrée dans le « top 5 » des pays les plus attractifs pour les investissements internationaux, selon le classement annuel du cabinet A.T. Kearney publié lundi. Le chiffre de croissance française pour 2018 reste cependant inférieur à la moyenne de l’Union européenne, soit 1,9 %, ainsi qu’à la moyenne de la zone euro (1,8 %), selon Eurostat. Il s’affiche par ailleurs en repli par rapport à 2017, où la croissance française a atteint 2,3 % en données brutes, soit 0,1 point de plus que ce qu’avait jusque-là annoncé l’Insee, a-t-elle précisé jeudi.