Thermomix: Mise en garde après «plusieurs cas de brûlures» d’utilisateurs

CONSOMMATION Plusieurs cas de brûlures «par projection de liquide brûlant» ont été signalés à la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes

J.U.

— 

NANTES, le 19/11/2013 Illustration d'un Thermomix
NANTES, le 19/11/2013 Illustration d'un Thermomix — Fabrice Elsner/20 MINUTES

Posséder un Thermomix peut être bien utile… mais parfois dangereux. La direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) a publié cette semaine, sur son site Internet, une mise en garde auprès des utilisateurs du modèle TM31 de ce robot de cuisine. « Plusieurs cas de brûlures par projection de liquide chaud » lors de l’utilisation de l’appareil, commercialisé par Vorwerk jusqu’en 2014, ont en effet été signalés.

« Précautions » et « joint défectueux »

Selon la DGCCRF, « une majorité des accidents rapportés se sont produits à l’ouverture du couvercle, après un mixage à vitesse rapide des ingrédients chauds ». Et notamment les sauces ou potages, que le robot TM31 peut cuire à une température pouvant atteindre les 100 degrés. « Ces accidents sont principalement liés à un problème d’information sur les précautions d’utilisation de ces appareils. Certains accidents peuvent également être liés au non-remplacement d’un joint défectueux (joint gris) qui, en 2014, avait fait l’objet d’un rappel par la société Vorwerk », indique le communiqué.

La société Vorwerk (dont le siège français est basé à Nantes) a été priée de prendre des mesures pour prévenir ce type d’accident. Sur son site Internet, la marque a fait apparaître des « recommandations essentielles de sécurité » comme ne pas dépasser le repère de remplissage du bol ou ouvrir le couvercle avec précaution. Il est aussi possible de commander gratuitement un nouveau joint.