Près de 6.000 suppressions d'emplois à venir chez Renault

SOCIAL La CGT a lancé un appel dans tous les sites français de la marque...

Avec agence

— 

AFP TV

Renault a détaillé mardi en comité central d'entreprise (CCE) son plan de 4.000 départs volontaires en France, tout en préparant le terrain à 2.000 suppressions d'emplois supplémentaires qui seront officialisées le 18 septembre.

Victime du marasme qui affecte la plupart des constructeurs en Europe, Renault s'apprête ainsi à supprimer 10% des effectifs de sa maison-mère d'ici avril 2009, dont 1.000 emplois dans son usine de Sandouville, près du Havre, qui produit la Laguna.

2.000 départs volontaires dans les filiales

Près de 2.000 postes disparaîtront également dans ses filiales, dont la moitié en Europe. «Le marché européen est saturé», a expliqué une porte-parole de Renault. En France, on produit plus d'un million de véhicules par an alors qu'on en vend 650.000, donc notre production est déséquilibrée par rapport au marché.»

Les derniers chiffres annoncés en juillet sont positifs, mais les prévisions commerciales très sombres. Ce plan devrait permettre au constructeur automobile d'économiser 350 millions d'euros dès 2009 et 500 millions en année pleine.

Appel à la grève

La CGT a appelé ce mardi les salariés de Renault en France à faire grève jeudi. Le premier syndicat représenté chez Renault a lancé cet appel avant le début d'un comité central d'entreprise (CCE) consacré au plan de départs volontaires. Ces suppressions d'emploi représentent «l'échec de Carlos Ghosn», a estimé Fabien Gâche, délégué syndical central CGT du groupe.

Le président de Renault «avait promis monts et merveille, qu'il parviendrait quoi qu'il arrive à un niveau très important de rentabilité, et une marge opérationnelle, donc c'est un échec pour lui», a-t-il dit.

Rencontre avec Ghosn mercredi

«Nous allons proposer aux autres syndicats de nous suivre», a ajouté Fabien Gâche, en précisant que la CGT allait rencontrer Carlos Ghosn mercredi.

Le 24 juillet, Renault avait annoncé un sévère plan d'économies, et présenté le même jour des résultats en hausse. Touchée par la récession et les difficultés du marché européen automobile, l'entreprise a révisé sérieusement à la baisse ses prévisions de vente pour 2009.

Laurent Fabius réagit

Le député PS de Seine-Maritime a dénoncé mardi les suppressions d'emplois dans l'usine de Sandouville, sur sa circonscription.

«La décision de la direction de Renault constitue un coup grave porté aux salariés de l'entreprise et de ses sous-traitants ainsi qu'à la région Haute-Normandie», a déclaré l'ancien Premier ministre dans un communiqué.

Dites Mégane
Renault mise sur la nouvelle version de sa berline Mégane, dévoilée ce mardi pour maintenir ses ventes et réaliser ses objectifs de rentabilité. La Mégane III sera présentée dans sa version 5 portes au prochain Mondial de l'automobile en octobre à Paris. Elle sera commercialisée à la mi-novembre en France, puis dans vingt pays d'Europe avant la fin de l'année.