Commerce: Reprise des discussions entre les Etats-Unis et le Japon

COMMERCE Le commerce entre les deux pays représente « environ 30 % du PIB mondial »

N.Sa avec AFP

— 

Tokyo espère échapper à la menace de Donald Trump d'imposer des taxes douanières sur les automobiles importées.
Tokyo espère échapper à la menace de Donald Trump d'imposer des taxes douanières sur les automobiles importées. — Shuichi Yokoyama/AP/SIPA

Un éventuel accord commercial entre les Etats-Unis et le Japon comprendra un volet sur des restrictions contre la manipulation des monnaies, a indiqué samedi le secrétaire américain au Commerce, alors que des discussions bilatérales se tiendront lundi et mardi à Washington.

« Je pense que nous voudrons nous assurer que quel que soit l’accord commercial, il y ait des dispositions sur la monnaie, comme nous l’avons fait pour » l’accord de libre-échange avec le Canada et le Mexique, a déclaré Steven Mnuchin lors d’une conférence de presse.
Le ministre de Donald Trump a en outre indiqué qu’il n’y aurait pas de date arbitraire pour trouver un accord et souligné que les discussions porteraient sur un large éventail de sujets.

Des points de vue divergents

En octobre, le secrétaire américain au commerce Robert Lighthizer avait notifié au Congrès que l’administration Trump avait l’intention de négocier trois accords commerciaux séparés avec le Japon, l’Union européenne et le Royaume Uni (après le Brexit). De premières négociations entre le représentant américain au Commerce et le ministre japonais de l’Economie, Toshimitsu Motegi, s’étaient déjà tenues en août 2018 aux Etats-Unis.

Mais leurs vues étaient alors pour le moins divergentes, Tokyo privilégiant un accord multilatéral comme le pacte de libre-échange transpacifique (TPP), dans lequel il espérait faire revenir les Etats-Unis. Donald Trump et le Premier ministre nippon, Shinzo Abe, avaient en outre évoqué le sujet commerce un mois plus tard en marge de l’assemblée générale de l’Onu à New York.

Un déficit commercial de 67,62 milliards de dollars le Japon

Le commerce entre les deux pays représente « environ 30 % du PIB mondial », avait souligné l’administration Trump. « Le Japon est important mais il s’agit bien trop souvent d’un marché insuffisamment ouvert aux biens des exportateurs américains », avait-elle estimé. Les Etats-Unis ont accusé en 2018 un déficit commercial de 67,62 milliards de dollars (hors services) avec le Japon.

Pour rééquilibrer les échanges, le gouvernement japonais étudie l’achat de nouveaux équipements militaires, dont quelque 150 avions chasseurs F35 de conception américaine, selon un plan de défense quinquennal qui a été présenté en décembre.
Tokyo espère échapper à la menace de Donald Trump d’imposer des taxes douanières sur les automobiles importées.