Le prix des alcools a fortement augmenté avec la loi Alimentation selon une étude

CONSOMMATION Le prix du rhum est en hausse de 8%

20 Minutes avec AFP

— 

Des bouteilles d'alcool (Illustration).
Des bouteilles d'alcool (Illustration). — Richard B. Levine/NEWSCOM/SIPA

C’est une hausse des prix qui était restée plutôt discrète. Selon une étude du cabinet Nielsen citée par Le Parisien, de nombreux alcools ont vu leurs tarifs augmenter depuis quelques mois. Les hausses sont très inégales. « Si les champagnes sont relativement épargnés par ce phénomène (+ 1,1 % depuis février), les mousseux sont à +5,3 %, le pastis à +6,8 %, les bières à +7,3 %, les rhums à +8,6 % et les gins à +8,8 % ! » relève Le Parisien.

Cette évolution est due à la hausse de 10 % du seuil de revente à perte (SRP) telle que voulue par la loi issue des Etats Généraux de l’Alimentation qui a été mise en place le 1er février 2019. « Le Top 100 des références (5 % des ventes) a vu ses prix augmenter de +4,8 % en moyenne », indiquait Nielsen au début du mois.

Inversement, « les prix des marques de distributeurs (MDD) [du] cœur de gamme poursuivent leur baisse, idem pour les produits des rayons non concernés par la loi alimentation », assure le cabinet Nielsen.