VIDEO. Prix du gaz, trêve hivernale, pièces automobiles… Ce qui change au 1er avril

PRATIQUE Ce mois d'avril réserve quelques bonnes nouvelles pour votre porte-monnaie

Romarik Le Dourneuf

— 

Illustration
Illustration — SIPA

Nouveau mois, nouvelles règles et nouveaux calculs. 20 Minutes fait le point sur tout ce qui va changer à partir du 1er avril.

Hausse du plafond de ressources annuelles pour bénéficier de la CMU-C.

La CMU-C (Couverture maladie universelle complémentaire) va voir son plafond de ressources annuelles maximales revalorisé de 8.810 euros à 8.951 euros pour une personne seule. Cette couverture donne le droit à la prise en charge de la part complémentaire de santé aux personnes à faibles revenus. Cette aide est accordée sous certaines conditions, telles que les ressources, le fait de résider depuis au moins trois mois en France de manière régulière, etc.

Baisse des prix du gaz

Comme annoncé fin 2018, les tarifs réglementés de vente du gaz d’Engie vont baisser de 1,9 % par rapport au barème en vigueur, selon la CRE (Commission de régulation de l’énergie). Au 1er avril, cette baisse sera de 0,6 % pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 1,2 % pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude et de 2 % pour les foyers qui se chauffent au gaz. Ces prix résultent du dispositif d’Engie pour garantir un tarif du gaz jusqu’à fin juin 2019.

Fin de la trêve hivernale

C’est ce dimanche 31 mars que se termine la trêve hivernale, qui a débuté le 1er novembre. Ce dispositif protège les locataires qui ne peuvent être expulsés de leur logement sauf exceptions pendant cette période. La fédération des acteurs de la solidarité avait estimé mi-mars à 8.000 SDF et à 1.500 migrants, le nombre de personnes risquant de se retrouver à la rue.

Les pièces automobiles détachées d’occasion devront être proposées

A partir du 1er avril, les garagistes devront informer clairement les automobilistes de la possibilité de remplacer un élément défectueux sur leur véhicule par une PIEC (Pièce issue de l’économie circulaire). Ces pièces de seconde main seront passées par l’un des 1.700 centres de véhicules hors d’usage agréés, qui s’assurent de leur viabilité et de leur conformité. C’est par un arrêté du 8 octobre 2018 que cette obligation est mise en place. La liberté de choisir la PIEC ou non reviendra au client. Ces pièces permettront des économies de 30 à 50 %.

Revalorisation des prestations d’invalidité et décès

A partir du 1er avril, certaines prestations sociales et familiales vont être revalorisées. C’est le cas notamment des pensions d’invalidité et du capital décès qui vont augmenter de 0,3 %. D’autres aides, telles que la majoration pour aide constante d’une tierce personne ou les prestations versées pour les accidents du travail et maladies professionnelles, vont également être augmentées. Ces hausses restent inférieures à l’inflation prévue autour de 1,3 % en 2019.