VIDEO. La Chine passe une méga-commande de plus de 30 milliards à Airbus

JACKPOT Le deuxième jour de visite officielle du président chinois en France débouche sur une énorme commande de 300 avions pour Airbus

H.M. avec AFP

— 

Un A350-900 d'Airbus lors d'un vol d'essai. (Illustration)
Un A350-900 d'Airbus lors d'un vol d'essai. (Illustration) — S. Ramadia / Airbus

La visite de Xi Jinping, le président chinois, en France prend des allures de jackpot pour Airbus. L'Elysée vient d’annoncer ce lundi une méga-commande de 300 avions pour le constructeur européen. Elle émane de China Aviation Supplies Holding Company (CASC), une société de leasing qui fournit des appareils à 13 compagnies chinoises.

L’accord général, qualifié de « grand contrat » par Emmanuel Macron et signé en présence des deux chefs d’Etat, porte sur 290 A320 et 10 A350. Au prix catalogue de l’avionneur, il dépasse les 30 milliards d’euros, et s’avère nettement plus important que le préaccord passé il y a un an en Chine qui ne mentionnait « que » 184 A320. Cette commande « reflète, selon Airbus, la forte demande des compagnies chinoises (…) notamment pour les vols intérieurs, low cost, régionaux et long-courriers internationaux ».

Un énorme marché pour l’avenir

« C’est un honneur pour nous de soutenir la croissance de l’aviation civile chinoise grâce à nos familles de mono-couloirs et gros-porteurs », a déclaré Guillaume Faury, actuel directeur de la branche commerciale d’Airbus et futur grand patron du groupe.

Pour l’heure, 1.730 appareils d’Airbus sont en service en Chine. Mais selon les prévisions de l’avionneur, la Chine « aura besoin de 7.400 avions passagers et cargos neufs au cours des 20 prochaines années ». C’est ce qu’on appelle un marché porteur.