Des kiwis (illustration).
Des kiwis (illustration). — Iris Geerardyn/Flickr

FRAUDE

En trois ans, 15.000 tonnes de kiwis italiens ont été vendus comme s'ils étaient français

Les kiwis italiens sont moins chers et plus faciles à produire

Depuis trois ans, 12 % des kiwis vendus comme produits français venaient en fait d’Italie. Soit 15.000 tonnes de fruits vendus sous une fausse origine, révèle la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF) dans son bilan 2018.

Il aura fallu un an d’enquête pour mettre au jour cette escroquerie de grande ampleur. Sept entreprises sont épinglées pour avoir écoulé en France des kiwis italiens sous une fausse étiquette. L’intérêt pour ces sociétés ? Gonfler leurs marges.

Une production plus efficace et moins chère

En effet, la production de kiwis coûte moins cher en Italie. La main-d’œuvre transalpine est bon marché et l’utilisation de produits phytosanitaires (interdite en France) permet d’améliorer la productivité. Résultat : quand l'Italie produit 400.000 tonnes de kiwis par an, la filière française n’en produit que 45.000 tonnes, selon le bureau interprofessionnel du kiwi.

C’est d’ailleurs cet écart qui a permis de découvrir la fraude. En mars/avril, à la fin de la saison du kiwi, le prix du fruit devrait augmenter. Mais avec l’importation des « faux kiwis français », les prix restent stables. a DGCCRF a démarré des procédures judiciaires contre les entreprises épinglées. En cas de fraude avérée, elles risquent jusqu’à deux ans de prison et 300.000 euros d’amende.