Nord: Toyota Onnaing maintien ses effectifs malgré la baisse prévue des ventes de Yaris

ECONOMIE Le constructeur automobile japonais va en profiter pour former ses salariés pour l’intégration de nouveaux équipements

Mikael Libert

— 

La chaîne de fabrication des Toyota Yaris à Onnaing, dans le Nord.
La chaîne de fabrication des Toyota Yaris à Onnaing, dans le Nord. — M.Libert / 20 Minutes

Ça va moyen, mais pas de panique. Ce vendredi, un comité d’entreprise extraordinaire s’est déroulé sur le site du constructeur automobile japonais Toyota, à Onnaing, dans le Nord. Au menu, une mauvaise nouvelle, avec des prévisions de  ventes de Yaris à la baisse pour le second semestre. Pour autant, l’entreprise a tout de suite rassuré ses salariés en écartant tout licenciement.

La baisse de vente prévue nécessitera « un changement du rythme de production en juin prochain pour passer de 1.120 Yaris actuellement produites par jour à 933 », a annoncé Toyota dans un communiqué. Selon l’industriel, le ralentissement de la production va générer un sureffectif de « près de 400 opérateurs ».

Maintien des effectifs pour préparer l’avenir

Un coup dur pour l’entreprise ? Pas forcément. Toyota a décidé de regarder vers l’avenir en anticipant l’arrivée de la nouvelle plateforme TNGA annoncée en 2018 et qui équipera à terme la petite citadine. Le constructeur va donc maintenir les effectifs actuels et engager auprès de ses salariés des « actions de formation de grande ampleur dans le cadre de la préparation du projet TNGA. »

Concrètement, cela signifie que la majorité des intérimaires actuellement en poste à Onnaing se verront proposer des contrats à durée déterminée de 18 mois. Selon Toyota, ces derniers pourront « prétendre à un CDI lors des prochaines vagues d’embauches ».