Appel à témoignages: Vous habitez au Royaume-Uni, comment vous préparez-vous au Brexit ?

PARTIR OU RESTER Aucune solution claire n’a encore émergé

Nicolas Raffin

— 

Un supporter anti-Brexit à Londres, le 14 janvier 2019.
Un supporter anti-Brexit à Londres, le 14 janvier 2019. — AFP

C’est le moment de vérité au Royaume-Uni : à 17 jours de la date fixée pour le Brexit, les députés britanniques se prononcent ce mardi sur l’accord de divorce avec l’Union européenne, Theresa May espérant les convaincre avec des garanties décrochées à la dernière minute.

La Première ministre a annoncé lundi soir avoir obtenu des « changements légalement contraignants » à l’accord, à l’issue d’une rencontre à Strasbourg avec le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker. Ces changements, réclamés par les députés, concernent le « filet de sécurité » (ou backstop) irlandais, un dispositif de dernier recours qui vise à éviter le retour d’une frontière physique entre les deux Irlande afin de préserver les accords de paix de 1998 et l’intégrité du marché unique européen.

Les « Brexiters » n’en veulent pas, craignant de rester indéfiniment « piégés » dans une union avec l’UE, car il implique un alignement étroit de tout le Royaume-Uni sur les règles commerciales européennes en attendant la conclusion d’une meilleure solution.

>> Face à cette incertitude, les Britanniques et les expatriés s’organisent. Si vous habitez au Royaume-Uni, votre avis nous intéresse : Comment vous préparez-vous au Brexit ? Avez-vous prévu de quitter le pays ? Êtes-vous inquiet pour votre emploi, ou au contraire, très confiant ? Avez-vous fait des stocks (médicaments par exemple) pour parer une éventuelle pénurie ? Vous pouvez envoyer vos témoignages à temoignez@20minutes.fr.