Nice: Le Carnaval fait le plein, il a attiré 35 % de spectateurs de plus que l’année dernière

ECONOMIE Près de 204.000 visiteurs ont observé le roi du cinéma

Mathilde Frénois

— 

A tank representing Louis de Funes, during the Carnival corso of the Nice Carnival, south of France on February 16, 2019.
Un char representant Louis de Funes, lors du corso Carnavalesque du Carnaval de Nice, sud de la France le 16 FÃ'vrier 2019.
A tank representing Louis de Funes, during the Carnival corso of the Nice Carnival, south of France on February 16, 2019. Un char representant Louis de Funes, lors du corso Carnavalesque du Carnaval de Nice, sud de la France le 16 FÃ'vrier 2019. — FREDERIC DIDES/SIPA

Le Carnaval de Nice, c’est une dizaine de  chars, beaucoup de confettis et… des retombées économiques. L’édition 2019 ne dérogera pas à la règle. Entre le 16 février et le 2 mars, 204.000 visiteurs ont pris place dans les gradins ou en promenoir. Une fréquentation en hausse de 35 % par rapport à l’année 2018.

Et tous ces spectateurs, Niçois ou touristes, ont fait le déplacement pour voir le Roi du cinéma spécifiquement. Mais aussi Charlie Chaplin, Brice de Nice ou encore le gendarme de Saint-Tropez enfourchant des chars. Voire Donald Trump grimé en clown terrifiant.

Reconnaissance faciale

Cette année, l’accueil des visiteurs a été marqué par une sécurité encore plus renforcée. Deux ans et demi après l’attentat de Nice qui a fait 86 morts et près de 300 blessés sur la promenade des Anglais, la ville s’est dotée d’une nouvelle technologie sécuritaire : la reconnaissance faciale. Son expérimentation s’est ajoutée à tous les autres dispositifs : agents de sécurité, palissades en bois, portiques-détecteurs de métaux, vidéosurveillance.. 

Samedi soir, ce Roi du cinéma a été brûlé comme le veut la tradition niçoise. Il laissera sa place en 2020 au Roi de la mode. Et à tous les autres personnages qui sortiront tout droit de l’imagination des carnavaliers pour attirer, pourquoi pas, encore plus de spectateurs.