GDF-Suez clôture en baisse, l'action de Suez Environnement explose

BOURSE C'était la première cotation boursière des nouveaux groupes...

Sy M.

— 

Le PDG de Suez, Gérard Mestrallet, a souligné lors d'une conférence de presse qu'il était "déterminé à faire aboutir" le projet de fusion avant fin juin, comme prévu initialement, sans exclure qu'il puisse être "décalé de quelques semaines".
Le PDG de Suez, Gérard Mestrallet, a souligné lors d'une conférence de presse qu'il était "déterminé à faire aboutir" le projet de fusion avant fin juin, comme prévu initialement, sans exclure qu'il puisse être "décalé de quelques semaines". — Pierre Verdy AFP/Archives
Destins opposés pour GDF-Suez et Suez Environnement lors de leur première journée de cotation à la Bourse de Paris. A la clôture de la séance, l'action du groupe GDF-Suez avait perdu 4,02% à 42 euros. Cette baisse avait été anticipée par les analystes, ces derniers ayant soutenu depuis le début de l'année les titres des deux futurs alliés.

Sur la période, GDF avait gagné 9,4% et Suez perdu 3,14% alors que dans le même temps le CAC 40 chutait de 22,92%. Les analystes de Lehman Brothers avaient estimé, par conséquent, que le titre GDF-Suez disposait de «solides fondamentaux» mais d'un potentiel de hausse limité. Il semble aussi que la dette de long terme du groupe l'ait entraîné à la baisse.

L'action de Suez Environnement s'envole

Potentiellement deuxième groupe français en termes de capitalisation boursière, à 96 milliards d'euros, derrière Total, GDF-Suez rétrograde à la troisième place, devancé aussi désormais par EDF.

De son côté, Suez Environnement s'est valorisé de 30% à 18,10 euros par action à son entrée en bourse. Le groupe d'eau et de propreté est désormais une filiale de la maison-mère, GDF-Suez. Il concurrencera le géant mondial du secteur, Veolia Environnement.