Pas-de-Calais: Les salariés d’Arc International invités à travailler plus pour sauver l’entreprise

SOCIAL Lors d’un comité d’entreprise extraordinaire, la direction des verreries d’Arc international a demandé à ses salariés de travailler davantage pour renflouer la trésorerie…

G.D.

— 

Illustration de l'usine d'Arc International, à Arques, dans le Pas-de-Calais. (Archives)
Illustration de l'usine d'Arc International, à Arques, dans le Pas-de-Calais. (Archives) — Fievez / SIPA

La verrerie Arc International se dit en manque de trésorerie. La direction de l’entreprise, basée à Arques, dans le Pas-de-Calais, vient d’annoncer à ses salariés une stratégie de redressement sur deux ans, lors d’un comité d’entreprise extraordinaire, selon France 3. Il est question de modifier le temps de travail

Le directeur général, Tristan Borne, demande aux employés de travailler plus pour éviter le dépôt de bilan, à travers un plan de réorganisation baptisée Synergie 2020.

Carnet de commandes rempli

Selon lui, « les frais de personnel, c’est 50 % globalement de nos coûts et, d’une manière ou d’une autre, il faut arriver à les amortir plus facilement ». Car, même si le carnet de commandes du leader mondial des arts de la table est rempli, le manque de trésorerie pourrait mettre en péril les investissements.

Interrogé par France 3, le délégué syndical FO dénonce un chantage à l’emploi : « Les salariés ont déjà payé la restructuration par des licenciements, d’autres par le gel des salaires et d’autres encore sur les acquis sociaux. Ils ne veulent pas payer une deuxième fois ! ».

Les négociations entre la direction et les syndicats vont commencer.