VIDEO. Davos: Donald Trump n'ira pas au Forum économique mondial à cause du «shutdown»

ABSENCE Le «shutdown» paralyse l'administration américaine depuis près de trois semaines...

20 Minutes avec AFP

— 

Donald Trump, le 9 janvier 2019 à Washington.
Donald Trump, le 9 janvier 2019 à Washington. — SIPA

Davos annulé pour cause de shutdown. Le Forum économique mondial va devoir se priver de la présence de Donald Trump. Le président américain a annoncé ce jeudi qu’il ne s’y rendra pas à cause de la paralysie partielle de l’administration fédérale qui se poursuit aux Etats-Unis. Le sommet doit avoir lieu du 21 au 25 janvier en Suisse.

« A cause de l’intransigeance des Démocrates sur la sécurité à la frontière et la grande importante de la sécurité pour notre Nation, j’annule respectueusement mon voyage très important à Davos. (…) Mes sincères salutations et mes excuses au Forum économique mondial », a-t-il tweeté. « J’avais l’intention d’y aller (…) », avait-il déclaré plus tôt depuis les jardins de la Maison Blanche alors que les négociations budgétaires avec les démocrates sont dans l’impasse sur la construction d’un mur à la frontière avec le Mexique. « Cela fut un vrai succès quand j’y suis allé », a-t-il ajouté évoquant le discours qu’il avait prononcé lors de l’édition 2018.

Un mur « immoral »

« L’économie [américaine] est incroyable. Nous négocions et nous avons beaucoup de succès avec la Chine », a-t-il encore dit. Les discussions sur la loi budgétaire sont au point mort à Washington. Le locataire de la Maison Blanche réclame 5,7 milliards de dollars pour « une barrière en acier » ou un mur afin de freiner l’immigration illégale. Les démocrates refusent de débloquer des fonds pour ce projet qu’ils jugent « immoral » et inefficace. Le désaccord a provoqué un blocage de l’administration.

Entré dans sa troisième semaine, le « shutdown » touche environ 800.000 fonctionnaires, placés de facto en congé sans solde. Le record du plus long « shutdown » de l’histoire est sur le point de tomber : 21 jours, entre fin 1995 et début 1996, sous la présidence de Bill Clinton.