Immobilier: Action Logement va investir 9 milliards pour aider «les plus modestes»

LOGEMENT Les investissements doivent notamment concerner la rénovation énergétique de logements, la mobilité des salariés et la recherche de bâtiments…

20 Minutes avec AFP

— 

«Action logement» finance notamment des prêts immobiliers et la construction de logements sociaux.
«Action logement» finance notamment des prêts immobiliers et la construction de logements sociaux. — JAUBERT/SIPA

L’organisme paritaire Action Logement (ex 1 % Logement) va investir 9 milliards d’euros dans le cadre d’un plan « qui se veut une réponse concrète aux questions de pouvoir d'achat pour les salariés les plus modestes », a annoncé ce jeudi son président Bruno Arcadipane. 

Les investissements doivent notamment concerner la rénovation énergétique de logements, la mobilité des salariés et la recherche de bâtiments et bureaux vides pour les transformer en logements, a expliqué Bruno Arcadipane, en précisant qu’il s’agissait de « 9 milliards d’euros supplémentaires par rapport aux engagements qui ont été signés » précédemment.

Un plan « ambitieux » et « exemplaire »

« C’est un plan très important proposé par les partenaires sociaux et Action Logement », a pour sa part réagi le ministre chargé de la Ville et du Logement, Julien Denormandie. « Ce plan ambitieux est aussi exemplaire parce qu’il est témoin de la qualité du dialogue entre partenaires sociaux et est aussi un exemple de travail de confiance entre partenaires sociaux et gouvernement », selon lui. « Vous pourrez compter sur mon soutien, toujours aussi présent et déterminé, pour que ce qui a été annoncé aujourd’hui devienne réalité dans les plus brefs délais », a précisé le ministre.

« Le plan a été voté hier (mardi) en fin d’après-midi, vous dire que tout serait cadré et fixé ce serait faux », a encore déclaré Bruno Arcadipane, qui a précisé que le plan serait financé pour un tiers par des fonds propres et pour deux tiers par des levées d’emprunts.

L’organisme « propose que 4 milliards soient consacrés au financement de prêts bonifiés, que 3 milliards soient réalisés sous forme d’engagement en fonds propres et 2 milliards en subventions », précise aussi Action Logement, selon lequel « ces mesures s’ajoutent aux 15 milliards engagés par Action Logement dans le cadre de la Convention quinquennale signée avec l’Etat en 2018 ».

« Les premières discussions ont commencé bien avant le mouvement des "gilets jaunes" », a indiqué Bruno Arcadipane. « Les partenaires sociaux qui travaillent au côté d’Action Logement au quotidien n’ont jamais attendu quoi que ce soit pour donner une impulsion forte et une dynamique à ce mouvement ».