Ouverture du G8 sur fond de tensions

Jade Gilles (avec A. B.) - ©2008 20 minutes

— 

Les huit pays industrialisés les plus riches du monde sont réunis depuis hier à Toyako, au nord du Japon, avec un programme chargé. Les dirigeants du G8 se pencheront notamment sur la question brûlante de la crise alimentaire, entre flambée des prix et émeutes de la faim, ainsi que sur le cactus du pétrole. Alors que le brut a atteint vendredi les 146 dollars le baril, l'utilisation accrue de biocarburants à base de maïs et de blé, censée apporter une solution, est de plus en plus contestée. D'après un rapport de la Banque mondiale publié vendredi, ces carburants auraient contribué à la flambée des cours. Pour sortir de l'ornière, le Japon promet une aide de 50 millions de dollars aux pays en voie de développement. D'autres pays réfléchissent à cesser de limiter leurs exportations pour protéger leurs propres marchés. De son côté, la Commission européenne a insisté hier sur l'importance des biocarburants pour trouver une solution rapide au réchauffement climatique, autre urgence au coeur du G8.