Affaire Kerviel: La Société générale sanctionnée

BANQUE Un blâme et quatre millions d'euros d'amende...

avec agence

— 

La hiérarchie de Jérôme Kerviel, le trader de la Société Générale soupçonné de falsifications qui ont fait perdre près de cinq milliards d'euros à la banque française, a été "défaillante dans la supervision de ses activités", révèle le rapport interne publié vendredi.
La hiérarchie de Jérôme Kerviel, le trader de la Société Générale soupçonné de falsifications qui ont fait perdre près de cinq milliards d'euros à la banque française, a été "défaillante dans la supervision de ses activités", révèle le rapport interne publié vendredi. — Joel Saget AFP/archives

La Commission bancaire, l’autorité de contrôle de secteur bancaire, a infligé vendredi un blâme et une amende de 4 millions d’euros à la Société générale pour des «carences graves du système de contrôle interne. Pour la commission, ces «carences» dépassent «la répétition de simples défaillances individuelles». Elles ont permis la fraude dont le trader Jérôme Kerviel est accusé et entraîné «ses graves conséquences financières.»

«Les défaillances relevées, en particulier les carences des contrôles hiérarchiques, se sont poursuivies pendant une longue période, à savoir l'année 2007, sans que le système de contrôle interne n'ait permis de les déceler et de les corriger», a estimé l’autorité de contrôle qui a entendu les représentants de la banque le 20 juin.

La fraude présumée a coûté 4,9 milliards d'euros à la Société Générale. Jérôme Kerviel a été mis en examen fin janvier pour «abus de confiance».

Retrouvez notre dossier sur l'affaire Kerviel en cliquant ici.