Les compagnies aériennes feront tout pour éviter de payer l'Ecotaxe

ENVIRONNEMENT 4,8 milliards d'euros selon les compagnies aériennes...

avec agence

— 

Le transporteur aérien allemand Lufthansa va prendre une part de 19% du capital de la compagnie à bas prix américaine JetBlue pour un montant de 300 millions de dollars environ, ont annoncé jeudi conjointement les deux groupes.
Le transporteur aérien allemand Lufthansa va prendre une part de 19% du capital de la compagnie à bas prix américaine JetBlue pour un montant de 300 millions de dollars environ, ont annoncé jeudi conjointement les deux groupes. — John MacDougall AFP/Archives

4,8 milliards d’euros par an, c’est le coût de la contribution que l’UE va imposer pour lutter contre le réchauffement climatique, selon les compagnies aériennes européennes. La mesure vise à imposer des quotas d’émissions de CO2 à toutes les compagnies à partir de 2012 et le paiement de 15% de ces droits de polluer dès 2013.
 
Cette somme «doit être comparée aux 3,7 milliards d’euros de bénéfices réalisés par nos compagnies en 2007, qui a été une très bonne année. Et l’horizon 2008 s’annonce très différent avec la flambée» des prix du kérosène, a annoncé Françoise Humbert, porte-parole de l’Association des compagnies aériennes européennes (AEA), qui en regroupe 33, dont KLM-Air France, British Airways et Lufthansa.
 
L’AEA considère l’obligation d’acheter 15% des droits à polluer comme «une taxe» et que les compagnies étrangères vont tout faire pour éviter l’Union européenne quand cela leur sera possible. «Les compagnies qui relient New York à Hong Kong transiteront par Dubaï plutôt que par Francfort, a averti Françoise Humbert, les aéroports européens risquent de souffrir.»
 
Quant à la répercussion de cette mesure sur les passagers, l’AEA dit ne pas encore être en mesure d’en chiffrer le coût.
 
Le transport aérien contribue à hauteur de 3% aux émissions de gaz à effet de serre.