Gironde: Emmanuel Macron juge «inacceptable»  la décision de Ford de fermer son usine de Blanquefort

INDUSTRIE Le chef de l'Etat s'est exprimé ce vendredi depuis Bruxelles sur la situation de l'usine Ford en Gironde, après la décision du groupe automobile de ne pas accepter l'offre de reprise...

M.B. avec AFP

— 

Débrayage chez Ford à Blanquefort  le 5 mars 2018, après l'annonce de l'industriel de se désengager du site
Débrayage chez Ford à Blanquefort le 5 mars 2018, après l'annonce de l'industriel de se désengager du site — M.Bosredon/20Minutes

Depuis le sommet européen de Bruxelles où il s’est rendu ce vendredi, le chef de l’Etat Emmanuel Macron s'est exprimé sur la situation de l'usine Ford de Blanquefort (Gironde). Jeudi, la direction de Ford Europe a en effet communiqué sa décision de ne pas accepter l'offre de reprise du groupe Belge Punch, et donc de fermer l’usine, d’ici à l’été 2019. Quelque 850 salariés sont concernés.

« Je crois à une économie sociale de marché, mais je ne crois pas au cynisme et je considère que le geste fait hier par Ford est un geste hostile et inacceptable », a lancé Emmanuel Macron.

« Un travail assidu a été fait avec le gouvernement pour trouver un repreneur »

Depuis plusieurs mois, « un travail assidu a été fait avec le gouvernement pour trouver un repreneur » et « un repreneur sérieux a été identifié », a-t-il affirmé. « Il y a eu un très gros travail avec les élus locaux et un grand sens des responsabilités de la part des partenaires sociaux, a-t-il ajouté. On ne peut pas répondre à ce travail par un refus de considérer la proposition qui est faite. »

Le ministre de l’Economie Bruno Le Maire, qui s’était indigné lui aussi après cette décision, jeudi, se disant « révolté, écœuré », espérait s’entretenir ce vendredi avec la direction européenne de Ford. Des discussions « qui j’espère permettront d’aboutir à des résultats », a ajouté Emmanuel Macron dans son discours.

Le groupe américain estime pour sa part qu’un plan social est préférable à un projet de reprise qu’il juge fragile.