L'énorme erreur de calcul de Bercy sur le déficit commercial de la France

BOURDE Le déficit commercial français n’atteindrait pas 62,3 milliards d’euros, mais plutôt 67,3 milliards d’euros…

Manon Aublanc

— 

Le ministère de l'Economie et des Finances à Bercy.
Le ministère de l'Economie et des Finances à Bercy. — Mario FOURMY/SIPA

Près de cinq milliards d’euros de différence. Selon une note confidentielle alarmante de la direction des douanes, l’administration française aurait mal calculé le déficit commercial extérieur sur l’exercice 2017, révèle le Canard enchaîné dans son édition du mercredi 28 novembre.

Si le déficit commercial de la France atteignait 48,3 milliards d’euros en 2016, il a grimpé à 62,3 milliards d’euros en 2017, une hausse considérable, mais fausse. Selon l’agence européenne Eurostat, les importations françaises ont été sous-estimées de 12 milliards d’euros et les exportations de 7 milliards d’euros, soit une différence de 5 milliards d’euros. Le déficit commercial français atteindrait donc près de 67,3 milliards d’euros.

Un décalage déjà pointé dans une note en 2014

Pour alléger l’aspect administratif, Bruxelles a autorisé les entreprises européennes, important d’un autre pays de  l’Union Européenne pour moins de 460.000 euros, à se passer de formulaire. C’est donc aux douanes d’estimer les montants de ces échanges non-déclarés et de les communiquer. Mais ces derniers auraient « mal exploité les données de TVA déclarées par les entreprises françaises importatrices ainsi que les déclarations fiscales des sociétés européennes exportant vers la France », détaille Challenges.

Dès 2014, une note des douanes alertait sur un décalage, estimant que le solde commercial de la France aurait été « dégradé de 10 à 20 milliards ». Bercy peut se rassurer, la France n’est pas le seul pays de l’UE à avoir sous-estimé son déficit commercial. Selon l’hebdomadaire, l’Allemagne aurait amélioré son déficit commercial de 15 milliards d’euros.