Bordeaux: Une start-up propose la première carte cadeau pour les loisirs numériques

INNOVATION Freemium Play est une nouvelle start-up, qui propose d’acheter une carte cadeau offrant des abonnements à des sites tels que Deezer ou OCS…

Mickaël Bosredon

— 

Le site Freemium Play, qui propose la première carte cadeau pour loisirs numériques.
Le site Freemium Play, qui propose la première carte cadeau pour loisirs numériques. — Freemium Play
  • Le Bordelais Nicolas Yvelin a lancé sa start-up après avoir fait le constat qu’il ne se retrouvait plus toujours dans les cartes cadeau traditionnelles.
  • On peut acheter une carte sur son site avec un montant prédéfini ou à l’euro près.

Vous aussi, vous ne trouvez plus forcément votre bonheur dans les cartes ou chèques-cadeau de fin d’année ? Le Bordelais Nicolas Yvelin a partagé le même constat et, après 15 années professionnelles dans le marketing digital, et une grosse envie de se lancer à son propre compte, il a pensé qu’il y avait là matière à créer une nouvelle start-up.

« Cela m’était déjà arrivé de laisser traîner ce type de chèques-cadeau au fond d’un tiroir et de laisser passer la date d’expiration. Je me suis demandé alors ce que j’aimerais recevoir. Je suis inscrit sur des plateformes numériques à gogo, et je me suis dit que si on m’offrait une carte cadeau pour profiter de ces services-là, je serais le plus heureux. Du coup, j’ai créé Freemium Play pour lequel j’ai un catalogue de partenaires exclusivement dédié au loisir numérique. »

Onze partenaires pour le moment

Freemium Play est ainsi « la première carte cadeau multi-enseignes nouvelle génération. » Concrètement, elle vous permet d’offrir au bénéficiaire des services digitaux au choix chez Deezer, OCS ou encore LeKiosk… « On a démarré fin octobre avec onze partenaires, assez prestigieux. Et ce sont des acteurs que l’on ne retrouve dans aucune carte cadeau » assure Nicolas Yvelin.

Sa carte est uniquement disponible sur le site Freemium Play. « On peut l’acheter, et l’offrir, soit avec des montants prédéfinis, ou à l’euro près. C’est un bon d’achat pour bénéficier de l’une des offres que l’on propose, il y a le choix si l’on n’est pas tout à fait sûr de ce que la personne aime vraiment. Et vous avez la possibilité de la faire envoyer à la date que vous voulez, ou l’imprimer pour mettre dans une enveloppe à glisser sous le sapin. »

100.000 euros pour démarrer

Le projet a été lancé avec 100.000 euros, et 25.000 euros de subvention de la région Nouvelle-Aquitaine, pour monter une équipe de cinq personnes avec des commerciaux et des développeurs. La start-up est située en plein Bordeaux, dans une agence qui s’appelle Smart Factory. « Et notre modèle économique repose sur une commission à chaque achat de carte. »

Un premier bilan sera dressé en fin d’année, sachant que 60 % des cartes et chèques-cadeau se vendent dans le dernier trimestre de l’année.