Free s'offre Alice pour 800 millions d'euros

INTERNET L'opérateur redeviendrait numéro deux du marché devant Neuf-SFR...

avec agence

— 

Iliad, la maison mère de Free, a annoncé ce lundi être en «négociations exclusives» pour le rachat du fournisseur d'accès à Internet Alice, la filiale française de Telecom Italia. Le prix de la transaction serait d'environ 800 millions d'euros. C'est le premier gros rachat pour la société Free.

En reprenant les quelque 900.000 abonnés d'Alice, Free redevient le numéro deux de l'accès à Internet en France, devant Neuf-SFR, qui l'avait dépassé en 2007. Orange reste le leader incontesté. Alice est le dernier petit fournisseur sur le marché après une vague de rachats. A eux deux, Free et Alice représentent 26% de parts de marché.

Free a remporté la mise face à deux concurrents, Neuf et Numéricable. Neuf aurait fait une offre trop faible alors que Numéricable n'aurait pas réussi à réunir le financement nécessaire au rachat, laissant le champ libre à Free.

Cette fusion tombe à point nommé à l'approche de lourds investissements dans les années à venir pour le passage à la fibre optique. Plus le nombre d'abonnés sera important, plus ces investissements seront rentabilisés. Grâce à Alice, Free comptera environ 4 millions d'abonnés.

«Probablement quelques doublons»

Reste la question de la fusion. Alice compte 1.440 salariés et Free 3.000. Les syndicats d'Alice avaient déjà appelé à la grève le 20 mai pour obtenir la discussion d'un volet social en vue de la vente. Maxime Lombardini, directeur financier d'Iliad, a indiqué, sur BFM, qu'il y aurait «probablement quelques doublons» entre les personnels de Free et d'Alice, mais qu'il était encore trop tôt pour se prononcer sur d'éventuelles suppressions d'emplois.

Iliad a précisé que «la transaction devrait être finalisée avant la fin du troisième trimestre 2008».