Flambée du pétrole: Total annonce une aide de 102 millions d'euros

Sa C avec agence

— 

Le groupe pétrolier Total a annoncé mardi avoir conclu un contrat avec le groupe algérien Sonatrach pour le lancement d'un complexe pétrochimique à Arzew, pour un montant "de l'ordre de 3 milliards de dollars" (environ 2 mds d'euros), à l'occasion de la visite en Algérie du président Nicolas Sarkozy.
Le groupe pétrolier Total a annoncé mardi avoir conclu un contrat avec le groupe algérien Sonatrach pour le lancement d'un complexe pétrochimique à Arzew, pour un montant "de l'ordre de 3 milliards de dollars" (environ 2 mds d'euros), à l'occasion de la visite en Algérie du président Nicolas Sarkozy. — Frank Perry AFP/archives

Alors que le prix du baril a enregistré un nouveau record, vendredi, le groupe pétrolier Total versera cette année 102 millions d'euros pour contribuer une nouvelle fois au financement de la «prime à la cuve de fioul», fixée à 150 euros par ménage, et réfléchit avec le gouvernement à son augmentation, a annoncé ce lundi son patron, Christophe de Margerie.

L’idée avait déjà été lancée mercredi par le patron du groupe, Christophe de Margerie. «Nous avons fait quelque chose que nous estimions nécessaire volontairement l'année dernière sur l'aide à la prime à la cuve. On a dit que nous étions prêts à considérer à nouveau une telle mesure», avait-il déclaré devant les commissions des Finances et des Affaires économiques de l'Assemblée nationale.

Combien?

Total, qui a engrangé près de 159 milliards d'euros en 2007, a déjà contribué, à hauteur de 140 millions d'euros, au financement d'une première hausse, en janvier, de la prime à la cuve de fioul pour les foyers modestes, passée de 75 à 150 euros.

Fin mai, Nicolas Sarkozy a annoncé une nouvelle augmentation de cette prime, de 150 à 200 euros. Le porte-parole du gouvernement, Luc Chatel, avait proposé mardi que Total finance cette nouvelle hausse, en versant entre 140 et 200 millions d'euros.