Hauts-de-France: Pôle emploi exporte ses chômeurs en République Tchèque

EMPLOI Ce pays d’Europe centrale convoite les talents français pour pourvoir de nombreuses offres non pourvues localement…

Mikael Libert

— 

Prague, capitale de la République Tchèque.
Prague, capitale de la République Tchèque. — M.Libert / 20 Minutes

Voir Prague, et bosser. Mardi, Pôle emploi Hauts-de-France organise un après-midi d’information pour les personnes désireuses de s’expatrier en République Tchèque. Et ce n’est pas juste histoire de caser ailleurs des chômeurs que l’on ne peut pas aider sur ici. Au contraire.

Dans les locaux du Pôle emploi de La Madeleine, mardi, des représentants de l’ambassade de France en République Tchèque seront présents pour vanter les atouts de ce pays d’Europe Centrale auprès des demandeurs d’emploi. Des représentants du monde économique local y seront aussi, pour faire leur marché.

Moins de chômeurs que d’emplois non pourvus

Outre le fait que la capitale Tchèque est une très belle ville, surtout en hiver, ce pays de dix millions d’habitants a d’autres avantages. Celui qui nous intéresse est son taux de chômage. Il s’établissait à 3,2 % de la population active en avril 2017 selon l’Office du travail de Prague. Ce qui en fait l’un des plus bas d’Europe, loin devant la France qui culminait à 8,6 % au quatrième trimestre 2017. Mieux encore, il y a davantage d’offres d’emploi non pourvues (267.107) que de chômeurs (242.798).

Dès lors, ce n’est pas étonnant que les recruteurs aillent voir ailleurs. Mais Pôle emploi prévient que les profils recherchés sont ceux de personnes qualifiées, voire très qualifiées, et même parfois déjà en tension en France : « Je ne vous cache pas qu’un manutentionnaire n’est pas sûr de trouver du travail là-bas », glisse-t-on chez Pôle emploi.

Entre autres secteurs qui recrutent, il y a le marketing, l’ingénierie, les services clients, la comptabilité… En plus de correspondre au profil, il faut évidemment être mobile et parler couramment anglais. Pôle emploi assure que ce sont déjà 25 postes qui seront proposés aux candidats. En revanche, les conditions, notamment de salaire, n’ont pas été précisées.