Nice: Une start-up passe les avis des restaurateurs sur TripAdvisor au gril

A TABLE Com Advisor modère les commentaires et surveille la e-réputation des restaurateurs... 

Mathilde Frénois

— 

Com Advisor gère la e-réputation de 150 restaurants à Menton et Marseille.
Com Advisor gère la e-réputation de 150 restaurants à Menton et Marseille. — M. Frénois / ANP / 20 Minutes
  • Com-Adivor répond aux commentaires des plateformes d'avis comme TripAdvisor. Objectif : éteindre l'incendie lorsque les mauvais commentaires déferlent. 
  • La start-up niçoise modère l'image de près de 150 restaurants entre Menton et Marseille.

Un œil sur le four, l’autre sur l’écran d’ordinateur. Pour réussir la recette parfaite de l’équilibre économique dans leurs établissements, les restaurateurs doivent désormais surveiller réseaux sociaux et plateformes d’avis comme l’huile sur le feu. A Nice, la start-up Com Advisor développe un service de modération. Elle les aide à surveiller leur e-reputation et à contrer les mauvais commentaires sur les sites.

« Il y a deux types d’avis : ceux basés sur la mauvaise foi et ceux qui correspondent aux goûts et aux couleurs, détaille le fondateur Olivier Barbazza qui lance une levée de fonds de 150.000 euros. Les gens s’arrêtent à une seule visite alors qu’il peut arriver plein de choses durant un service : un personnel manquant, une livraison annulée, un groupe bruyant en salle… On cherche la réponse appropriée pour éteindre l’incendie. »

Près de 150 restaurateurs entre Menton et Marseille

En 2017, un restaurateur varois s’insurgeait contre les critiques de TripAdvisor. « Ils se prennent tous pour des grands chefs, des Philippe Etchebest, des mecs du guide Michelin », s’emportait-il. A Nice, le restaurant qui avait refusé de lever son rideau lors de l’attentat, en juillet 2016, a souffert de sa mauvaise e-réputation.

Mais Com Advisor, incubée à la P.Factory de Nice, répond aussi aux commentaires positifs de près de 150 restaurateurs entre Menton et Marseille. C’est que le choix du restaurant se fait bien avant la lecture de la carte : 90 % des Français consultent les sites d’avis avant de faire leur choix.