Alibaba: Jack Ma va annoncer sa succession mais pas sa retraite

E-COMMERCE Le quotidien hongkongais South China Morning Post (SCMP), propriété d’Alibaba, a démenti les informations du New York Times...

20 Minutes avec AFP

— 

Jack Ma, le patron d'Alibaba
Jack Ma, le patron d'Alibaba — LILLIAN SUWANRUMPHA / AFP

Jack Ma ne sera bientôt plus à la tête d’Alibaba, le géant du commerce électronique, mais pas question pour le multimilliardaire chinois de prendre sa retraite pour autant. Le quotidien hongkongais South China Morning Post (SCMP), propriété d’Alibaba, a démenti ce dimanche les informations publiées vendredi par le New York Times selon lesquelles le charismatique Jack Ma, l’un des hommes les plus riches de Chine, abandonnerait lundi ses fonctions.

Jack Ma dévoilera lundi, jour de ses 54 ans, « une stratégie de succession » mais restera président exécutif jusqu’à nouvel ordre, affirme le SCMP. L’homme d’affaires avait déjà cédé en 2013 la direction générale d’Alibaba.

Des propos « sortis de leur contexte »

Il avait déclaré au New York Times qu’il entendait désormais se consacrer à des projets philanthropiques dans l’éducation mais continuerait à conseiller le groupe.

Les propos accordés quotidien américain ont été « sortis de leur contexte et sont factuellement faux », a déclaré au SCMP un porte-parole du groupe.

Alibaba n’était pas joignable directement pour commenter ces informations.

Ex-professeur d’anglais, véritable « self made-man » adulé par ses employés, Jack Ma est, selon l’agence Bloomberg, la 19e fortune mondiale, avec un pactole évalué à 40 milliards de dollars. Vendredi, Alibaba pesait quelque 420 milliards de dollars de capitalisation boursière à Wall Street.

>> A lire aussi : Faut-il craindre la technologie ? Les «repentis de la tech» contre-attaquent

>> A lire aussi : Un accord signé entre Vinexpo et Alibaba, numéro 1 chinois de la vente en ligne