VIDEO. Prélèvement à la source: Ce qui va changer pour les réductions et crédits d'impôts en 2019

FISCALITE Le gouvernement va augmenter l'acompte versé en janvier...

N.R. avec AFP

— 

Le ministère de l'économie et des finances, Bercy, à Paris, le 28 janvier 2013.
Le ministère de l'économie et des finances, Bercy, à Paris, le 28 janvier 2013. — A. GELEBART / 20 MINUTES

Le suspense sur le prélèvement à la source a pris fin mardi soir au JT de TF1, au moment où Edouard Philippe a confirmé son lancement en janvier 2019. Pour corriger un peu plus le dispositif, Bercy va d’ailleurs procéder à deux ajustements pour les contribuables dès l’année prochaine.

 

Un acompte de 60 % versé en janvier

Le premier concerne les réductions et les crédits d’impôts. Initialement, en janvier 2019, le fisc aurait dû vous verser un acompte de 30 % calculé sur votre déclaration d’impôts de cette année, et vous aurait remboursé le reste (70 %) en septembre. Pour ceux qui emploient une aide à domicile ou une nounou, cela aurait signifié des frais supplémentaires pendant quelques mois.

Face aux protestations, l’acompte versé en début d’année sera désormais de 60 %. Outre les emplois à domicile, il prendra aussi en compte les réductions d’impôt en faveur de l’investissement locatif (Pinel, Duflot, Scellier, investissement social…) mais aussi les réductions et crédits d’impôts en faveur des dons aux oeuvres, des personnes en difficulté et des cotisations syndicales. « Ces différentes dispositions conduiront à verser une avance de plus de cinq milliards d’euros à plusieurs millions de contribuables dès le 15 janvier », souligne Bercy.

Le cas des employés à domicile

Le deuxième ajustement concerne les personnes employées par un particulier. Face au retard grandissant de la plateforme « tout-en-un » censée permettre le calcul de leurs salaires, Gérald Darmanin avait annoncé en juillet un report à 2020 de l’impôt à la source pour les personnes concernées. Mais cela aurait conduit ces contribuables - environ 40.000 personnes - à payer un « double impôt » en 2020.

Pour mettre un point final à ce problème, le gouvernement a finalement décidé mardi la mise en place d’un acompte annuel. En septembre 2019, les employés à domicile devront verser au fisc une somme calculée sur la base des derniers revenus connus.

« Cette solution permettra de préserver l’environnement administratif de ces personnes et d’éviter le double-prélèvement en 2020 », souligne le ministère des Finances, qui précise que l’impôt sera régularisé en 2020 une fois que la totalité des revenus 2019 sera connue précisément.

>> Vous avez des questions sur le prélèvement à la source ? Sur ce qui va changer pour vous en 2019 ? Vous pouvez envoyer un mail à nraffin@20minutes.fr. Une synthèse des réponses aux questions les plus fréquemment posées sera réalisée.